Faux billets : 44 personnes interpellées en Europe, dont trois en France, lors d'une opération contre un réseau de faux-monnayeurs

L'essentiel de la production de fausse monnaie était réalisée dans la région de Naples. Le réseau est lié à la Camorra, la mafia locale.

Illustration billets de banque.
Illustration billets de banque. (LIONEL VADAM / MAXPPP)

En tout, 44 personnes ont été interpellées mercredi 15 juillet dont trois en France, une en Belgique et 40 en Italie lors d'une opération pour démanteler un réseau de faux-monnayeurs qui a écoulé 10 millions d'euros de fausse monnaie en Europe, a appris franceinfo jeudi auprès de l'Office central pour la répression du faux-monnayage (Ocrfm). Le réseau est lié à la Camorra, la mafia napolitaine.

L'enquête a commencé dans la région de Naples en Italie en janvier 2018 et a duré deux ans et demi. Europol a permis la coordination des forces de l'ordre en Italie, en France et en Belgique. L'essentiel de la production de fausse monnaie était réalisée dans la région de Naples et était écoulé en Italie et en Belgique. Le commissaire divisionnaire de l'Ocrfm, Eric Bertrand, assure qu'il n'y avait pas d'écoulement massif de fausse monnaie en France, qui était plutôt un lieu de passage pour les faux-monnayeurs.

Un Français, interpellé en Charente, servait de mule

Les trois hommes interpellés en France ont 56, 47 et 35 ans. Les deux plus âgés sont italiens et ont été interpellés à Paris. Le plus jeune est français et servait de mule pour transporter la fausse monnaie. Il a été interpellé en Charente et a été écroué. Les deux autres seront présentés à un juge ce jeudi matin. Tous les trois seront probablement extradés vers l'Italie, selon le commissaire divisionnaire.

En Italie, sept individus ont déjà été écroués et 28 ont été placés sous contrôle judiciaire à leur domicile. Au total, lors des perquisitions après ces 44 interpellations, plus de huit millions d'euros de biens ont été saisis, dont un bateau luxueux et des locaux commerciaux, ajoute Eric Bertrand, et des stupéfiants, tels que de la cocaïne et de la méthamphétamine, ont été retrouvés.