Échirolles : un forcené abattu par des policiers

Un trouble de voisinage a tourné au drame hier soir, vendredi 28 octobre, à Échirolles (Isère). Un forcené de 52 ans menaçait l'un de ses voisins avec une machette. La police l'a abattu de cinq balles.

France 3

C'est dans ce quartier d'Échirolles (Isère) que les policiers de la Brigade anti-criminalité (BAC) interviennent hier soir, vendredi 28 octobre, pour maîtriser un forcené. Muni d'une machette, l'homme de 52 ans menace son voisin puis s'en prend aux policiers. Après avoir déposé l'objet à terre, il aurait sorti une arme de poing selon le parquet.

Les cinq policiers placés en garde à vue

Il est aussitôt abattu, touché de plusieurs balles dans la tête et le thorax. Interrogée ce samedi 29 octobre au matin, sa femme indique vouloir porter plainte et parle d'une "grosse bavure". Placés en garde à vue, les cinq policiers sont actuellement interrogés par l'IGPN, la police des polices. Ont-ils agi en état de légitime défense ? Ils ont en tous cas ouvert le feu avec un fusil d'assaut. Une autopsie du corps du forcené a été ordonnée pour déterminer la trajectoire des balles. L'arme saisie près de l'homme abattu est en cours d'analyse.

Le JT
Les autres sujets du JT
Cinq policiers d\'Échirolles, près de Grenoble en Isère, ont été placés en garde à vue samedi 29 octobre, après avoir abattu la veille un forcené de 52 ans qui les aurait menacés avec une machette.
Cinq policiers d'Échirolles, près de Grenoble en Isère, ont été placés en garde à vue samedi 29 octobre, après avoir abattu la veille un forcené de 52 ans qui les aurait menacés avec une machette. (CHRISTOPHE AGOSTINIS / MAXPPP)