Paris : ce que l’on sait de l'affaire du policier accusé de propos homophobes dans le 18e arrondissement

Une vidéo publiée sur Twitter montre un policier frapper et insulter à plusieurs reprises un homme lors de son interpellation à Paris.  

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Capture de la vidéo de la scène lors de laquelle un policier a tenu des propos homophobes (CAPTURE ECRAN / TWITTER @TANJIHRO)

Une vidéo publiée jeudi 25 février sur Twitter montre l’interpellation d’un jeune homme par deux policiers, dont l’un tient à de nombreuses reprises des propos homophobes. Les faits se sont déroulés dans le 18e arrondissement lundi 22 février. L'Inspection générale de la police nationale (IGPN), la "police des polices", a été saisie et le parquet de Paris a ouvert une enquête. 

Plusieurs insultes dont "petit pédé" et "tapette"

Visiblement filmée depuis une fenêtre au-dessus de la scène, la vidéo de @tanjihro a été postée le jeudi 25 février à 15h41. Elle montre un jeune homme interpellé par deux policiers contre un mur. Un des deux policiers lui porte alors des coups à quatre reprises. Pendant les quelque 40 secondes de la vidéo, ce même policier tient à plusieurs reprises des propos homophobes et menaçants envers le jeune homme.

Il lui dit à plusieurs reprises "ferme ta gueule", "petit pédé que tu es", "tapette" et menace le jeune homme en lui disant "Je te monte en l’air". Dans la suite de la vidéo, publiée par le même compte à 23h09, on voit les deux policiers menotter le jeune homme et l’escorter dans un autre endroit.

Les policiers avaient été appelés pour tapage

Une seconde vidéo de @tanjihro évoque "des jeunes en train de tourner un clip de rap, quand les policiers ont débarqué comme des cow-boys et commencé à agresser les jeunes". Elle précise aussi que les faits ont eu lieu lundi soir à 22h26. Selon une source policière, l’intervention policière s’est bien déroulée lundi 22 février à 22h10 dans le 18e arrondissement de Paris, dans le secteur de La Chapelle. Selon cette source, les policiers, appelés pour tapage, ont trouvé sur place une quinzaine de personnes, à l’attitude hostile qui tournaient un clip de rap, malgré le couvre-feu. Les policiers sont alors intervenus pour mettre fin au tournage et la personne visible sur la vidéo a alors pris la fuite, avant d’être rattrapée et contrôlée par les deux policiers.

Une enquête ouverte et la "police des polices" saisie

La préfecture de police de Paris a annoncé jeudi soir sur Twitter avoir saisi l’IGPN. Vendredi, le parquet de Paris a indiqué l'ouverture d'une enquête pour "injure publique à caractère homophobe", confiée également à l'IGPN. Johan Cavirot, le président de l’association Flag, qui défend les droits des personnes LGBT dans les forces de l’ordre, a également annoncé saisir l’IGPN, jeudi soir sur Twitter.

De leur côté, les associations Mousse et Stop Homophobie, qui défendent les droits des personnes LGBT ont elles porté plainte contre X, ce vendredi, selon les informations de franceinfo.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.