Automobiliste mort à Sevran : le policier a été mis en examen

Publié
Automobiliste mort à Sevran : le policier a été mis en examen
Article rédigé par
E. Pelletier, France 3 Île-de-France, P. Bouchetou - France 3
France Télévisions

Le policier dont le tir a causé la mort d'un automobiliste, samedi 26 mars, à Sevran, a été mis en examen pour "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner". Une marche blanche au départ de la cité du Gros-Saule, à Aulnay-sous-Bois, a été organisée dans la matinée du samedi 2 avril. 

Quelques dizaines de personnes se sont rassemblées, dans la matinée du samedi 2 avril, au pied d'un immeuble d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Elles se sont réunies en hommage à celui qu'elles surnomment "J-P". Ce chauffeur-livreur indépendant de 33 ans est mort il y a une semaine, après un tir policier, alors qu'il était au volant d'une camionnette signalée volée. "C'était plutôt une personne posée, je le voyais souvent avec ses enfants. Il ne faisait de mal à personne", confie une femme. 

Le policier mis en examen 

Le policier de la BAC qui a émis le tir a été mis en examen pour "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner", et placé sous contrôle judiciaire. Le drame s'est déroulé samedi 26 mars, près de la gare des Beaudottes, à Sevran (Seine-Saint-Denis). L'enquête doit déterminer dans quelles conditions le fonctionnaire a ouvert le feu. "Il affirmait, globalement, s'être senti en état de légitime défense de lui-même et des autres piétons ou usagers présents sur les lieux", a indiqué Éric Mathais, procureur de la République de Bobigny (Seine-Saint-Denis), vendredi 1er avril. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.