VIDEO. Agression à Viry-Châtillon : le mari de la policière blessée témoigne

Jenny, la policière blessée dans l'attaque de la Grande Borne, est rentrée chez elle, et veut "aller de l'avant", dit son mari.

Jenny, 39 ans, est sortie de l’hôpital, elle va mieux, mais est encore sous le choc. Cette policière fait partie des victimes de la violente attaque au cocktail Molotov qui a visé des membres des forces de l'ordre, samedi 8 octobre, à Viry-Châtillon (Essonne). Deux semaines après l'agression, elle a pu rentrer chez elle, près de Saint-Malo, où elle vit avec son époux et ses trois enfants.

Une scène de terreur

Son mari Jérôme assure qu'"elle va bien" et qu'elle "a envie d'avancer", après avoir vécu "une scène de terreur", qui aurait pu lui coûter la vie et dont elle ne se souvient pas entièrement. Pendant l'attaque, Jenny a été brûlée aux mains et au visage, mais elle espère pouvoir reprendre son travail quand elle sera rétablie.

Son collègue grièvement brûlé aux mains et aux poumons est lui toujours hospitalisé, mais il n'est plus sous assistance respiratoire, signe que son état de santé s'améliore.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le véhicule de police et une autre voiture, incendiés, à Viry-Châtillon (Essonne), le 8 octobre 2016.
Le véhicule de police et une autre voiture, incendiés, à Viry-Châtillon (Essonne), le 8 octobre 2016. (THOMAS SAMSON / AFP)