Policiers brûlés à Viry-Châtillon : 13 jeunes accusés jugés en appel à Paris

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Policiers brûlés à Viry-Châtillon : 13 jeunes accusés jugés en appel à Paris
France 3
Article rédigé par
N. Perez, F. Le Moal, P. Grandouiller, J. Cordier - France 3
France Télévisions

Quatre ans après l'affaire des policiers brûlés de Viry-Châtillon (Essonne), 13 jeunes suspects sont jugés en appel à Paris.

Mardi 2 mars, 13 jeunes comparaissent devant la cour d'assises de Paris dans l'affaire des policiers brûlés de Viry-Châtillon (Essonne) ; ils sont accusés de tentative d'homicide sur les forces de l'ordre. Cinq d'entre eux étaient mineurs au moment des faits. Le 8 octobre 2016, en fin d'après-midi, à l'entrée du quartier de la Grande Borne, deux véhicules de police se sont embrasés avec des fonctionnaires à l'intérieur. Quelques minutes plus tôt, une vingtaine de jeunes masqués ont brisé les vitres et jeté des cocktails molotov dans les habitacles. 

Cinq acquittements

Quatre ans après les faits, l'une des policières, grièvement brûlée, reste profondément marquée, selon son avocat. L'enquête a duré des mois et s'est heurtée à l'omerta qui règne dans ces quartiers. Les 13 suspects avaient toujours nié les faits. "En première instance, la cour d'assises de l'Essonne avait condamné les accusés à des peines allant de dix à 20 ans de réclusion criminelle. Elle avait également prononcé cinq acquittements", précise la journaliste Nathalie Perez.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.