Policiers agressés à Viry-Châtillon : un adolescent de 17 ans mis en examen

Il est soupçonné d’avoir acheté de l’essence qui a servi à fabriquer les cocktails Molotov.

Photo prise le 8 octobre 2016 de la voiture de police incendiée à Viry-Châtillon (Essonne).
Photo prise le 8 octobre 2016 de la voiture de police incendiée à Viry-Châtillon (Essonne). (THOMAS SAMSON / AFP)

Près de deux mois après la violente agression à Viry-Châtillon (Essonne) de policiers, brûlés par des cocktails Molotov dans leur voiture de service, des juges viennent de mettre en examen un adolescent de 17 ans, selon les informations recueillies par franceinfo, samedi 3 décembre. Poursuivi pour "complicité de tentative de meurtre sur personne dépositaire de l’autorité publique en bande organisée", il a été écroué.

Un autre jeune de 15 ans a été placé sous le statut de témoin assisté. Tous les deux sont soupçonnés d’avoir acheté de l’essence qui a servi à fabriquer les cocktails Molotov. Les deux suspects, qui viennent de la cité de la Grande Borne, étaient déjà connus des services de police.

D'autres suspects toujours recherchés

Dans cette enquête complexe, les policiers recherchent toujours d’autres suspects. Début novembre, trois jeunes avaient été brièvement interpellés puis relâchés. Au total, une quinzaine de personnes sont soupçonnées d'avoir directement participé à cette attaque, le 8 octobre dernier, alors que des policiers étaient en stationnement, affectés à la surveillance de caméras de surveillance.

L'adjoint de sécurité le plus gravement brûlé est toujours à l'hôpital, selon les informations de franceinfo. Cette violente attaque contre des policiers avait déclenché les premières manifestations de policiers en colère, manifestations qui se poursuivent un peu partout en France.