Attaque à Valence : un terroriste ou un déséquilibré ?

Qui est cet homme ? Quelles étaient ses motivations ? France 2 vous propose quelques éléments de réponse.

FRANCE 2

Grièvement blessé, l'agresseur des militaires de Valence (Drôme) est toujours hospitalisé ce samedi 2 janvier, au lendemain de l'attaque. Les enquêteurs n'ont pas encore pu l'entendre. L'homme est originaire de Tunisie. Vendredi, vers 14h30, sur le parking de la mosquée de Valence des coups de feu retentissent.

D'éventuels complices ?

Le conducteur dirige sa voiture à plusieurs reprises vers des militaires en faction. Il en percute un et refuse de s'arrêter malgré les sommations. Les militaires tirent dans les pneus, le blesse à la jambe et au bras, la voiture termine sa course dans le fossé. Un fidèle de la mosquée est touché au mollet par une balle perdue. Était-ce un coup de folie ? L'homme de 29 ans est inconnu des services de police. Il n'est pas non plus fiché pour terrorisme. Le véhicule appartient à sa femme. C'est cette dernière qui s'est présentée d'elle-même au commissariat vendredi soir. Les enquêteurs vont désormais analyser les empreintes dans la voiture, notamment pour déterminer si l'agresseur a pu bénéficier d'éventuels complices. Pour le moment, l'affaire est toujours dans les mains de la police locale. Le parquet antiterroriste n'a pas été saisi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers français, près de la voiture qui a foncé sur des militaires postès devant la mosquée de Valence (Drôme), le 1er janvier 2016.
Des policiers français, près de la voiture qui a foncé sur des militaires postès devant la mosquée de Valence (Drôme), le 1er janvier 2016. (PATRICK GARDIN / AFP)