Cet article date de plus d'un an.

Assassinat à Annecy : la psychologue avait rédigé un signalement à la justice

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Assassinat à Annecy : la psychologue avait rédigé un signalement à la justice
FRANCE 3
Article rédigé par
O. Feniet, M. Nadal, P. Manzagole, G. Rogris, D. Albrand, F. Pasquette, G. Jongis - France 3
France Télévisions

À Annecy (Haute-Savoie), un septuagénaire a tué une jeune psychologue dans son cabinet parce qu’elle s’apprêtait à faire un signalement à la justice. Le drame provoque une vive émotion dans la ville. 

Après la stupeur, c’est l’heure du recueillement en plein cœur d’Annecy (Haute-Savoie). Morgane Nauwelaers, une jeune psychologue d’une trentaine d’années et mère d’un enfant de 18 mois, a été tuée d’une balle dans la tête, mercredi 26 août. Pour les passants et ses patients, la tristesse est immense. "C’était une personne très à l’écoute, très douce, qui avait trouvé les bons mots pour me remonter le moral", affirme une jeune femme. 

Mis en examen pour assassinat 

Mercredi, vers 11 heures, Morgane Nauwelaers est en consultation, lorsqu’un homme de 75 ans armé d’un fusil s’introduit dans son cabinet, tire, avant de prendre la fuite. Il est interpellé couvert de sang sur le parking d’un centre commercial. La psychologue avait rédigé un signalement à la justice la veille. L’homme est mis en examen pour assassinat depuis samedi 29 août. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.