A Béziers, la campagne d'affichage sur l'armement de la police municipale fait polémique

Le maire de Béziers, Robert Ménard a lancé une campagne d'affichage pour annoncer l'armement de la police municipale. Elle fait polémique.

FRANCE 3

A Béziers (Hérault), depuis le 1er février, la police municipale est armée. Le maire de la ville, proche du Front national, entend bien le faire savoir. Il a lancé une campagne d'affichage, qui fait polémique.
Sur les affiches on peut voir un pistolet semi-automatique, et ce slogan : "Désormais, la police municipale a un nouvel ami". "Ca fiche la trouille un peu, ça fait un peu peur", témoigne une habitante, devant une affiche, au micro de France 3.

Une provocation pour Bernard Cazeneuve

Une campagne, vue comme une provocation, assumée par Robert Ménard, le maire de la ville. "Ce qui est anxiogène c'est de voir un Premier ministre se faire accueillir à coups de kalachnikov dans un déplacement officiel à Marseille (…) Montrer que les policiers vont être armés, non, je trouve que c'est rassurant", déclare l'édile au micro de France 3.
Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve dénonce une provocation.
De gauche comme de droite, l'opposition municipale dénonce cette provocation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Robert Menard, le 28 janvier 2014, devant la mairie de Beziers.
Robert Menard, le 28 janvier 2014, devant la mairie de Beziers. (PASCAL GUYOT / AFP)