Perpignan : ce que l'on sait du meurtre de la jeune fille retrouvée égorgée

Le petit ami de la victime, dont le corps a été découvert mardi, est en garde à vue. Les enquêteurs s'orientent vers un drame passionnel. 

Les forces de police et les secours ont été déployés aux abords du parc Maillol à Perpignan (Pyrénées-Orientales), le 25 août 2015, après la découverte du corps d\'une jeune femme égorgée.
Les forces de police et les secours ont été déployés aux abords du parc Maillol à Perpignan (Pyrénées-Orientales), le 25 août 2015, après la découverte du corps d'une jeune femme égorgée. (MAXPPP)

C'est sans doute un crime affectif. Le petit ami de la jeune fille qui a été retrouvée égorgée dans un parc à Perpignan (Pyrénées-Orientales) s'est présenté à la police dans la nuit du mardi 25 au mercredi 26 août vers minuit, avant d'être placé en garde à vue.

La veille, le corps d'une mineure frappée de plusieurs coups de couteau avait été découvert en fin d'après-midi par les policiers. Francetv info revient sur les faits. 

Comment a été découvert le corps de la victime ? 

Le cadavre de l'adolescente a été découvert par la police qui avait été apparement alertée, mardi 25 août, en contrebas d'un ruisseau vers 17 heures dans un parc très fréquenté par les joggeurs. Les forces de l'ordre ont constaté que la jeune fille avait été lardée de coups de couteau en particulier au visage, au torse et au cou. 

La police scientifique, le maire, la préfete des Pyrénées-Orientales et le procureur de la République étaient présents sur les lieux après la découverte du corps de la jeune femme. La zone avait été bouclée en fin d'après-midi par les policiers qui gardaient à distance les dizaines de badauds du quartier résidentiel. 

Où en est l'enquête ? 

La jeune fille, originaire du département, avait environ 17 ans. Son petit ami, âgé d'un an de plus, venait de passer son baccalauréat. Il est placé en garde à vue pour une durée pouvant aller jusqu'à 48 heures. Le procureur n'a pas voulu dire à ce stade des investigations si le suspect avait avoué avoir tué la victime et quels étaient exactement ses motifs.

Mais, "il y a suffisamment d'éléments pour le mettre en garde à vue et il avait suffisamment d'éléments pour venir s'expliquer, indique-t-il. Dans la mesure où c'est le petit ami, on peut présumer que ce n'est pas crapuleux. On est plutôt sur quelque chose qui est en lien avec la relation qui existait entre eux." Le jeune homme est décrit comme quelqu'un de nerveux et de déséquilibré, par le Parisien

Quel lien entretenait le suspect avec la victime ? 

Les deux adolescents entretenaient une relation amoureuse, d'après les premiers éléments de l'enquête. Selon un proche de la victime, interrogé par BFMTV, leur relation était tendue et conflictuelle. La jeune fille avait déjà signalé avoir subi des violences, avance RTL.

Le couple se serait donné rendez-vous, mardi 25 août, dans le parc avant que leur conversation dégénère. Elle aurait été victime d'une crise de jalousie qui se serait transformée en "crise de folie"