Mont-de-Marsan : un prédateur sexuel présumé placé en garde à vue, après avoir été piégé par un internaute

L'internaute avait créé un faux profil d'une collégienne de 12 ans pour piéger des prédateurs sexuels sur les réseaux sociaux. Il a filmé la rencontre avec un Landais dans un parc de Mont-de-Marsan mardi.

Mont-de-Marsan (Landes)
Mont-de-Marsan (Landes) (GOOGLE MAPS)

Un homme soupçonné d'être un prédateur sexuel a été placé en garde à vue vendredi 14 février à Mont-de-Marsan dans les Landes, rapporte France Bleu Gascogne. Âgé de 48 ans, il avait été piégé par un internaute de Mont-de-Marsan qui se dit "chasseur de pédophiles" qui s'est fait passer pour une collégienne de 12 ans sur les réseaux sociaux, expliquait France Bleu Gascogne jeudi 13 février. Le parquet de Mont-de-Marsan avait ouvert une enquête sur la base de la vidéo publiée sur YouTube.

Dans cette vidéo, l'internaute, qui se présente sous le pseudonyme Vins Himself, explique avoir créé en janvier un faux profil Facebook d'une collégienne de 12 ans. En quelques jours, ce profil a reçu des centaines de demandes d'amis, dont certains semblent clairement être des prédateurs sexuels. Parmi les échanges, un habitant des Landes, âgé de 48 ans, fait des avances. Il envoie une photo de son sexe et propose à la collégienne de lui apprendre à se masturber.

Confrontation en caméra cachée

Un rendez-vous est fixé avec ce Landais dans un parc de Mont-de-Marsan. La rencontre, filmée en caméra cachée, a lieu le mardi 11 février. Vins Himself s'est présenté à son interlocuteur et lui a expliqué qu'il allait le signaler comme "pédophile" à la police.

Il explique vouloir "ouvrir les yeux aux jeunes et aux parents face au danger des réseaux sociaux" et dit agir au nom de la "Team Moore", un mouvement de citoyens qui repère des prédateurs sexuels sur Internet dans le but de les piéger et de les dénoncer.

Informé jeudi de la diffusion de cette vidéo, le parquet de Mont-de-Marsan a ouvert une enquête pour retrouver le prédateur sexuel présumé. Les policiers ont repéré l'homme, l'ont interpellé et conduit au commissariat de Mont-de-Marsan, où il est interrogé vendredi.