Pass vaccinal : la députée LREM Stéphanie Rist va déposer plainte après des menaces de mort par courriel

"Je vais ouvrir le feu car vous avez largement dépassé notre seuil de tolérance", l'a menacée une personne par courriel.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La députée La République en Marche du Loiret Stéphanie Rist, le 25 octobre 2017. (CHRISTOPHE MORIN / MAXPPP)

La députée La République en Marche du Loiret Stéphanie Rist va déposer plainte lundi 3 janvier après avoir reçu des menaces de mort par courriel liées à la gestion de la crise sanitaire du Covid-19, a-t-elle indiqué à France Bleu Orléans, alors que les députés examinent lundi le projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal.

>> Covid-19 : le pass vaccinal arrive à l'Assemblée nationale. Suivez notre direct sur la pandémie de Covid et ses conséquences

L'élue a partagé une capture d'écran de cet email, intitulé "Le totalitarisme est vain, les balles sont la réponse", sur Twitter, dans lequel il est notamment écrit : "Je vais ouvrir le feu car vous avez largement dépassé notre seuil de tolérance, de patience. (…) Les personnes qui ont participé à cette vision totalitaire de la France, en prenant des décisions politiques, vont mourir, dont toi."

Stéphanie Rist ajoute, sur le réseau social, qu'elle "vote en fonction de [sa] conscience et jamais en fonction des pressions, le mandat de député n'est pas un mandat impératif ! Ce genre de mail est donc inutile".

Fin décembre, et en raison du climat tendu autour du pass vaccinal, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a demandé aux préfets de renforcer la surveillance autour des permanences et des domiciles des parlementaires.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.