Cet article date de plus de huit ans.

Pas de femme pour surveiller la plage du roi à Vallauris

Il n’y a plus de femme affectée à la sécurité de la plage où se baigne le roi d’Arabie Saoudite à Vallauris dans les Alpes Maritimes. Exigence du roi, selon les syndicats policiers. Ce que dément le chef local de la sécurité publique.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Une femme CRS à l'entrée de la plage de la Mirandole privatisée temporairement par le roi d'Arabie Saoudite à Vallauris-Golfe-Juan © MaxPPP)

L'arrivée du roi d'Arabie Saoudite dans sa résidence de Vallauris fait chaque jour plus de bruit.

Après la privatisation d'une plage publique pour le roi Salmane, c'est maintenant la sécurité assurée sur cette plage qui pose problème. Depuis dimanche matin, il n'y a plus aucune femme policière affectée pour la sécurité sur la plage privatisée pour le roi. Les trois fonctionnaires de police en faction sont désormais des hommes. Les femmes, dont une CRS envoyée de Paris, sont cantonnées aux deux autres zones de surveillance où elles n'ont pas de regard sur la baignade.

Selon Sylvain Martinache, délégué UNSA-CRS pour la région Sud, qui s'est rendu aujourd'hui à Vallauris "la compagnie de CRS n°3 qui prenait le service dimanche matin à 7h a mis en place un dispositif avec des consignes de ne pas mettre de femme sur ce point de surveillance, c’est-à-dire à la plage ". Surprenant, commente-t-il.

Dans un article, le journal Marianne assure que c'est le roi qui a envoyé un emissaire pour faire cette demande.  

La police dément par la voix du directeur départemental de la sécurité publique des Alpes-Maritimes, Marcel Authier. "A aucun moment nous n’avons eu cette demande de l’entourage du roi ou du roi lui-même " déclare-t-il. "Il n’y a eu aucune observation, ni auprès des effectifs de sécurité publique, ni auprès des CRS. Aucune demande n’a été formulé, aucune observation n’a été faite de la part de l’entourage du roi ou du roi lui-même à l’égard des personnels de police féminin ou masculin ". Il reconnait cependant avoir lui-même fait une demande concernant la surveillance de la plage : 

"La seule chose concernant la plage que j’ai demandé, c’est que lorsque le Roi ou sa famille étaient présents sur la plage, les personnels de police, homme ou femme se retirent par discrétion, pour respecter l’intimité de la famille Royale, mais c’est tout ".

"Il n'y a eu aucune observation de l'entourage du roi ou du roi lui-même" affirme Marcel Authier, n°1 de la police locale
 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.