Paris : un cycliste porte plainte contre un haut-gradé de la préfecture de police pour "violences"

Le plaignant accuse Alexis Marsan, un haut-gradé qui circulait à moto dans le 5e arrondissement de Paris, de l'avoir bousculé et fait tomber à vélo, en mars dernier.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'Institut du monde arabe, dans le 5e arrondissement de Paris. (CAPTURE D'ECRAN GOOGLE MAPS)

Un cycliste a déposé plainte le 16 mars dernier contre un haut-gradé de la préfecture de police de Paris, "pour des faits qu'il qualifie de violences par personne dépositaire de l'autorité publique", a appris franceinfo jeudi 7 juillet auprès du parquet de Paris, confirmant une information de Mediapart.

Le haut-gradé mis en cause est Alexis Marsan, directeur adjoint de la DOPC (direction de l'ordre public et de la circulation) à la préfecture de Paris. Le plaignant accuse Alexis Marsan, qui circulait à moto dans le 5e arrondissement de Paris, au pied de l'Institut du monde arabe, de l'avoir agressé, bousculé et fait tomber de vélo ce mercredi 16 mars.

L'IGPN a été saisie

Ces faits ont donné lieu à une ouverture d'enquête initialement confiée au STJA (service du traitement judiciaire des accidents). Plusieurs mois après, le plaignant a ensuite fait un signalement sur la plateforme IGPN. L'inspection générale de la police nationale a été saisie des faits le 4 juillet dernier, poursuit le parquet de Paris.

De son côté, le directeur adjoint de la DOPC (direction de l'ordre public et de la circulation) à la préfecture de police de Paris, qui conteste la version du cycliste, a déposé une plainte contre lui le 28 avril dernier, "pour des faits qu'il qualifie de non-assistance à personne en danger et refus d'obtempérer" et "cette plainte est à l'analyse", précise le parquet.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.