Cet article date de plus de huit ans.

Paris truqués : 13 mises en examen dont les frères Karabatic

Nikola et Luka Karabatic ont été mis en examen mardi soir pour "escroquerie" dans l'affaire des paris truqués du match de hand Cesson-Montpellier. L'icône Nikola Karabatic, dit "ne pas avoir parié". Vers minuit il a fait une déclaration sur Facebook. Lui et son frère ont interdiction de jouer. Deux autres joueurs de Montpellier ont été mis en examen.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Regis Duvignau Reuters)

Nikola Karabatic et son frère Luka ont été mis en examen mardi soir pour "escroquerie" et placés sous contrôle judiciaire dans l'affaire des paris truqué du match de hand Cesson-Montpellier.

L'un des avocats de Nikola a déclaré que le joueur était "mis au chômage",  tout comme son frère car ils ont, tous deux, interdiction de rencontrer l'encadrement du club. L'un des avocats a précisé,"il n'y a pas (pour Nikola) d'interdiction de communiquer avec son frère, pas d'interdiction de communiquer avec son amie,ni sa belle-soeur. Ils sont quatre à pouvoir communiquer entre eux mais ça l'exclut de fait de jouer. (Nikola) est au chômage" .

La remise en liberté des frères Karabatic a été assortie d'une caution de 4.500 pour Nikola et 25.000 pour Luka.

"Ces accusations me font très mal. Nous livrer à la
presse, nous faire arrêter comme des voyous (...) me faire passer pour un
tricheur, c'est inadmissible" (N. Karabatic qui -pleure- selon son avocat)

"Est-ce que j'ai parié? Non, je n'ai pas parié" , a
assuré le joueur aux magistrats instructeurs selon Me Eric Dupond-Moretti,
à la sortie du tribunal. "Est-ce que ma copine a parié? Oui. Est-ce
qu'elle m'a mis au courant? Oui. Pourquoi a-t-elle parié? Ca fait deux ans
qu'elle suit l'équipe de Montpellier, elle s'y connaît dans le championnat"
,
a dit le handballeur. Selon lui, sa compagne a choisi de parier sur la défaite
de Montpellier car le club avait perdu sa rencontre précédente contre Nîmes
alors qu'elle jouait le titre. 

Me Dupont-Moretti raconte ce que Nikola Karabatic a dit lors de son audition : "C'est
un cauchemar pour moi, parce que le handball, c'est ma vie et celle de mon père
avant moi. J'ai décidé ma vie au handball, depuis que je suis né je me bats
pour ce sport. Me faire passer pour un tricheur c'est inadmissible"

L'avocat a annoncé qu'il allait faire appel des conditions du contrôle judiciaire
interdisant aux frères Karabatic de jouer. 

Et vers minuit, Nikola Karabatic a fait une déclaration sur sa page Facebook officielle. 

Les autres mises en examen

Juste après les frères Karabatic, deux autres joueurs de
Montpellier ont été mis en examen. Dragan Gajic et Issam Tej. Ils ont été remis
en liberté sous astreinte d'une caution de 11.600 euros chacun.

Un peu plus tôt dans la journée, trois autres joueurs -
Primoz Prost (MAHB), Samuel Honrubia et Mladen Bojinovic (PSG), les deux compagnes des frères Karabatic et
quatre parieurs ont également été mis en examen, ce qui fait en tout 13
personnes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.