"Papy Voise", figure de la campagne de 2002, est décédé à l'âge de 82 ans

Il avait fait la une de la campagne présidentielle de 2002. Paul Voise est décédé à l'âge de 82 ans dans sa maison de retraite dans le Loiret. Surnommé "Papy Voise", il avait été roué de coups trois jours avant le premier tour de la présidentielle qui avait vu Jean-Marie Le Pen accédé au deuxième tour.

(Maxppp)

L'image de son visage tuméfié devant sa maison incendiée
avait fait la une de tous les médias en avril 2002. Paul Voise, alors âgé de 72
ans, avait été roué de coups par deux jeunes qui avaient mis le feu à son
pavillon situé dans un quartier sensible d'Orléans. Au final l'enquête n'a
jamais abouti et s'est terminée par un non lieu

Cette agression, juste avant le premier tour de la
présidentielle, avait donné lieu à un emballement médiatique sans précédent.
Les médias avaient ensuite été mis en accusation pour avoir instrumentalisé le
drame de "Papy Voise" et avoir fait le lit du FN puisque, trois jours
plus tard – le 21 avril – Jean-Marie Le Pen accédait au deuxième tour de la
présidentielle face à Jacques Chirac.

Paul Voise avait vécu quelques mois dans sa maison reconstruite grâce à des
fonds récoltés par une association créée pour lui venir en aide. En 2004 il
avait rejoint la maison de retraite de Lailly-en-Val dans le Loiret où il est
décédé dimanche à l'âge de 82 ans.