Cet article date de plus de six ans.

Où sont passées les 22 tonnes de pommes de terre au cannabis ?

Le 14 décembre dernier, les douanes ont offert 22 tonnes de pommes de terre aux associations caritatives. Elles avaient servi à cacher 870 kilos de résine de cannabis dans un poids lourd provenant d'Espagne. Mais leur parcours au sein de "la filière logique de l'instruction" n'a permis aux associations que d'en récupérer qu'une petite partie.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Cinq tonnes ont été livrées aux Restos du cœur © F.Marié / RF)

Deux semaines après le "don" des douanes, les Restos du cœur, la Croix-Rouge ainsi que d'autres associations humanitaires disent n'en avoir reçu que cinq tonnes. Effectivement, aux portes du dépôt de la banque alimentaire à Bayonne, il n'y a pas une patate à l'horizon. Elha Joumbaoui, le responsable du dépôt, ne comprend pas : "ils m'ont dit que 18 tonnes de pommes de terre sont parties à Aire-sur-Adour. Il restait deux tonnes mais, ici, dans le Pays-Basque, on n'a rien!"

 

Ils, ce sont les douaniers qui confirment que tout le monde n'a pas été servi. Luc Verger, inspecteur principal et adjoint au directeur des douanes de Bayonne rappelle qu'il n'a rien d'un marchand de patates : "Notre métier c'est de lutter contre des marchandises prohibées ! Nous avons dû déconditionner les big-bags de plus d'une tonne de pommes de terre. Nous les avons vidés dans des bennes. Malheureusement, ces produits ont suivi une filière logique de l'instruction." Leur conservation a alors subi le gel et un week-end pluvieux pour qu'au final, il ne reste qu'un bon gros tas de patates pourries. Cinq tonnes ont quand même été récupérées et livrées aux Restos du cœur.

 

Des douanes aux associations : le parcours mystérieux de 22 tonnes de pommes de terre (Le reportage de Bixente Vrignon)
écouter
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.