Où en est l'enquête après la mort d'un adolescent dans une fusillade à Trappes ?

Tout indique que Moussa, 14 ans, est la victime collatérale d'un règlement de comptes.

Une résidente de Trappes (Yvelines) lors d\'une marche blanche en hommage à Moussa, le 2 mai 2015.
Une résidente de Trappes (Yvelines) lors d'une marche blanche en hommage à Moussa, le 2 mai 2015. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Moussa, un adolescent de 14 ans, a été tué lors d'une fusillade vendredi 1er mai à Trappes, dans les Yvelines. Daouda, un autre adolescent de 17 ans, a été légèrement blessé. L'hypothèse privilégiée par les enquêteurs est celle d'une vengeance nourrie par "des rivalités de quartiers, Léo-Lagrange et Albert-Camus", souligne le parquet. Depuis plusieurs semaines, cette banlieue populaire est le théâtre d'échauffourées et de règlements de comptes sur fond de trafic de stupéfiants. Le point sur l'enquête.

Des individus en burqa

A 15h30 vendredi, les riverains du square Albert-Camus ont entendu des bruits de pétard. Il s'agissait de plusieurs coups de feu, tirés depuis une Renault Clio noire à l'aide d'un pistolet-mitrailleur. Une demi-douzaine de jeunes se trouvaient au pied d'un immeuble en train de discuter, selon plusieurs témoins. Moussa, un garçon de 14 ans, a été mortellement touché à l'abdomen. Un autre mineur, âgé de 17 ans, a été plus légèrement touché à la jambe droite, avant d'être hospitalisé. Une douzaine de douilles a été retrouvée sur place.

Selon plusieurs témoins cités par Europe 1, le tireur était cagoulé et ses complices portaient une burqa. Une information confirmée par le père de Daouda.

Une victime collatérale

Selon Europe 1, la voiture des assassins de Moussa avait été volée en Seine-Saint-Denis en début d'année. Le véhicule a par ailleurs été retrouvé calciné à Beynes, à une quinzaine de kilomètres du lieu du drame.

Si les enquêteurs privilégient la piste d'un règlement de comptes entre quartiers de Trappes, tout indique que Moussa est une victime collatérale. L'adolescent est décrit comme un bon élève, apprécié de tous. Les enquêteurs cherchent à savoir qui, parmi les personnes qui se trouvaient au bas de l'immeuble, aurait pu être la cible des tirs.