Otage française au Mali : "Ils ont pris la décision de ne pas intervenir, le gouvernement a abandonné ma mère"

Il y a un an, la Française Sophie Pétronin était enlevée au Mali. "Aucune tentative de rapprochement ou de dialogue avec les ravisseurs n'a été réalisée" affirme son fils lundi sur France Bleu Drôme Ardèche. 

Sébastien Chadaud-Pétronin, fils de l\'otage Sophie Pétronin, est inquiet pour la santé de sa mère, âgée de 72 ans. 
Sébastien Chadaud-Pétronin, fils de l'otage Sophie Pétronin, est inquiet pour la santé de sa mère, âgée de 72 ans.  (FRANCE 2)

"Ils ont pris la décision de ne pas intervenir. Le gouvernement a abandonné ma mère", a affirmé lundi 25 décembre Sébastien Chadaud-Pétronin, le fils de l'otage française Sophie Pétronin, sur France Bleu Drôme Ardèche. Cette humanitaire âgée de 72 ans a été enlevée le 24 décembre 2016 à Gao, au Mali.

Sébastien Chadaud-Pétronin a expliqué s'être entretenu il y a trois semaines avec le ministre des Affaires étrangères. "On a eu les accusés de réception, aucune tentative de rapprochement ou de dialogue avec les ravisseurs n'a été réalisée", a-t-il assuré. "Le seul espoir pour ma mère, c'est que quelqu'un arrive à parler à ses ravisseurs. Si ce n'est le gouvernement, je ne vois pas qui pourra le faire. La situation est bloquée", a ajouté Sébastien Chadaud-Pétronin.

Comité de soutien

Le fils de Sophie Pétronin s'est rendu plusieurs fois au Mali et au Niger pour tenter de faire avancer les choses : "J'ai dépassé le stade de la colère, je suis dans l'action", a-t-il expliqué. Il compte y retourner bientôt, pour ne pas enlever à sa mère "le seul espoir de s'en sortir, même s'il est très faible".

Sébastien Chadaud-Pétronin n'a eu aucune nouvelle de sa mère depuis une vidéo diffusée au mois de juillet 2017 par une branche d'Al-Qaïda au Maghreb au Mali. Avec son père et son frère, il a monté un comité de soutien, "Libérons Sophie".