Orages : l'alerte orange étendue à 41 départements français

Météo France a jouté neuf départements à l'alerte orange aux orages en cours sur le territoire français. C'est une bande allant des Pyrénées-Atlantiques aux Ardennes en passant par l'Ile-de France qui est exposée aux intempéries qui ont déjà touché une partie de la France dimanche soir.

(Risques d'orages sur 41 départements © Maxppp)

L’alerte orange de Météo-France est maintenue pour 32 départements et étendue à neuf autres : l'Aube, la Meuse, les Ardennes, la Corrèze,la Gers, le Lot, la Marne, les Hautes-Pyrénées et le Tarn-et-Garonne.

Restent sous surveillance pour le passage de cet épisode orageux, l'Aquitaine, le Centre, la Haute-Normandie, l'Ile-de-France, le Nord - Pas-de-Calais, la Picardie, Poitou-Charentes. et il faut ajouter à ces régions, les départements de la Creuse et de la Haute-Vienne.

Météo-France hisse le drapeau orange pour ces 41 départements jusqu'à mardi matin 6H00. il est question d'orages forts, voire violent dès la fin de cette journée de lundi et dans la nuit. En fin d'après-midi lundi, les orages ont évacué le Loiret et se propagent vers le Nord-Est.

 

 

 

La grêle et les orages ont déjà fait de nombreux dégâts matériels depuis la soirée de dimanche, notamment dans le Val d'Oise et les Yvelines en région parisienne. Plus au sud, la Charente et la Gironde ont été touchées dans la nuit de dimanche à lundi. Des vignobles aux alentours de Cognac ont été endommagés par la grêle. Des dégâts aussi sur la ville de Cognac où le premier adjoint Patrick Sedlacek est inquiet à l'annonce d'une deuxième passage de l'orage. L'élu craint aussi que des habitants prennent des risques en grimpant sur les toits de leurs maisons, pour aller constater les dégâts.

 

 

L'appel à la prudence lancé par la mairie de Cognac
--'--
--'--

 

Le vignoble du Médoc dans le nord de la Gironde a souffert à cause d’averses de grêles très localisées. La vigne en pleine floraison a été déchiquetée par endroit. Ainsi, à Prignac-en Médoc, Jean-Yves Merlet n’a pu que constater les dégâts sur 6 hectares de son vignoble qui en compte 15.

"C’était l’enfer. En dix, quinze minutes, on a eu dix centimètres de grêle, comme en hiver avec la neige."

 

 

Jean-Yves Merlet, viticulteur victime de la grêle dans le Médoc
--'--
--'--

 

Le bilan a été précisé en fin d'après-midi lundi par France Bleu Gironde : 300 hectares détruits dans le Médoc

 

 

 

Le Poitou a aussi subi les assauts de la grêle et du vent. Dans la Vienne, les locaux de l'Institut national de la recherche agronomique (INRA) à Lusignan ont été touchés : bureaux inondés et cultures détruites.