VIDEO. La Belgique en état d'alerte après une opération antiterroriste

L'opération menée jeudi soir à Verviers, qui s'est soldée par la mort de deux jihadistes présumés, a poussé les autorités belges à fermer les écoles juives de Bruxelles et d'Anvers.

FRANÇOIS BEAUDONNET / FRANCE 2

Une vaste opération antiterroriste a été menée par la police, jeudi 15 janvier au soir, dans plusieurs villes de Belgique. L'intervention, qui s'est soldée par la mort de deux jihadistes présumés, dont certains revenaient de Syrie, visait un groupe "sur le point de commettre des attentats d'envergure en Belgique, et ce de façon imminente" selon le parquet fédéral, qui avance qu'"aucun lien n'a été établi à ce stade avec les attentats de Paris".

Au total, une dizaine de perquisitions ont eu lieu dans le pays, principalement à Bruxelles et dans ses environs. Elles visaient "une cellule opérationnelle" dont les cibles étaient les forces de police, a précisé le parquet.

Niveau d'alerte relevé

Le niveau d'alerte a été relevé à 3, sur une échelle maximum de 4, pour les forces de police. Les commissariats ont interdit leur accès au public et des dispositions ont été prises pour éviter tout stationnement à proximité. L'armement des policiers a été renforcé.

Le Premier ministre, Charles Michel, a tenu dans la soirée une réunion de crise avec ses ministres de l'Intérieur et de la Justice. Il devrait annoncer vendredi un renforcement des mesures de sécurité dans le royaume. Les écoles juives de Bruxelles et d'Anvers resteront fermées vendredi, la communauté juive étant sur le qui-vive, huit mois après la tuerie du musée juif de Bruxelles.

Des passants à proximité des lieux où s\'est déroulée une opération anterroriste, à Verviers (Belgique), le 15 janvier 2015.
Des passants à proximité des lieux où s'est déroulée une opération anterroriste, à Verviers (Belgique), le 15 janvier 2015. (CHRISTIAN KERF / CITIZENSIDE.COM / AFP)