DIRECT. Belgique : cinq personnes inculpées pour "terrorisme"

Jeudi, les forces de l'ordre ont déjoué des "attenats d'envergure" qui étaient sur le point d'être perpétrés avec des interventions près de Bruxelles et à Verviers où deux suspects ont été tués.

Des forces de l\'ordre quittent un immeuble après une perquisition, le 16 janvier 2015, à Berlin (Allemagne). 
Des forces de l'ordre quittent un immeuble après une perquisition, le 16 janvier 2015, à Berlin (Allemagne).  (FABRIZIO BENSCH / REUTERS)
Ce qu'il faut savoir

A la suite de l'opération antiterroriste menée en Belgique, cinq personnes ont été inculpées pour "terrorisme", annonce le parquet fédéral, vendred 16 janvier. La veille, les forces de l'ordre ont déjoué des "attenats d'envergure" qui étaient sur le point d'être perpétrés avec des interventions près de Bruxelles et à Verviers où deux suspects ont été tués. 

Cinq personnes inculpées pour terrorisme en Belgique. Le parquet fédéral indique qu'elles ont été inculpées "participation aux activités d'un groupe terroriste". Trois d'entre elles ont été placées en détention préventive. L'une des trois personnes placées en détention est le jihadiste présumé qui a survécu à l'assaut donné par la police jeudi soir à Verviers. Les deux autres personnes placées en détention ont été interpellées jeudi soir.

Douze personnes ont été interpellées en région parisienne. Ces huit hommes et ces quatre femmes vont être interrogés sur un "possible soutien logistique" aux auteurs des attentats, notamment des armes et des véhicules. Des perquisitions sont en cours à Montrouge (Hauts-de-Seine), à Grigny et Fleury-Mérogis (Essonne) ou encore à Epinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis), selon des sources policières.

A Berlin (Allemagne), une dizaine de perquisitions au sein de la "mouvance islamiste" ont été effectuées vendredi matin. Une personne a été arrêtée. Il s'agit d'un "ressortissant turc de 41 ans", désigné sous le nom d'Ismet D., affirme la police, précisant n'avoir aucun indice permettant d'affirmer que les personnes visées préparaient "des attentats en Allemagne".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #TERRORISME

23h53 : Amédy Coulibaly et Hayat Boumeddienne n'étaient pas seuls quand le premier a accompagné la seconde à Madrid (Espagne) début janvier pour son départ pour la Syrie. Selon une source antiterroriste espagnole, les frères Belhoucine, ainsi que la femme et le fils de Mohamed Belhoucine les accompagnaient. Plus de détails dans notre article.

23h12 : Elle était cachée dans la chambre froide de l'Hyper Cacher. Noémie raconte la prise d'otages de la porte de Vincennes aux caméras de France 2.




(SONIA SADONE, NATHALIE DUBOZ / FRANCE 2)

20h23 : Après les attentats de Paris, le contrôle d'internet, outil de communication des terroristes, est au centre des préoccupations. Cette volonté de contrôle ne menace-t-elle pas nos libertés publiques ? Notre journaliste Gaël Cogné a posé la question à Maryse Artiguelong, qui coordonne l'Observatoire des libertés et du numérique.


(BARISONAL / E+ / GETTYIMAGES)

20h03 : "Je suis simplement étonné que les tueurs aient laissé une carte d'identité dans la voiture. Je m'interroge. J'ai le regard d'un homme libre sur ces attentats. Je veux la vérité, c'est tout."

Contacté par francetv info, Jean-Marie Le Pen dément avoir déclaré à un journal russe que les attentats de Paris portaient "la signature des services secrets". Mais il se pose tout de même des questions sur ces événements.

20h02 : @tonice44 : c'est une question délicate, qui n'est pas encore réglée. Théoriquement, les édiles ne peuvent refuser l'inhumation là où une personne habitait, là où elle est morte ou encore là où se trouve un caveau familial.

Le maire de Gennevilliers (Hauts-de-Seine) a ainsi accepté l'inhumation de Chérif Kouachi. Son homologue de Reims (Marne) refuse pour le moment que sa commune accueille le corps de Saïd Kouachi. Pour Amedy Coulibaly, aucune décision n'a été prise. Ma collègue Violaine Jaussent fait le point sur cette question dans cet article.

19h37 : comme beaucoup, je me pose une question : que vont devenir les corps des trois terroristes ?

17h51 : "La fusillade chez Charlie Hebdo porte la signature d'une opération de services secrets, mais nous n'en avons pas la preuve", a déclaré Jean-Marie Le Pen à un journal russe. "Je ne pense pas que les organisateurs de ces crimes soient les autorités françaises, mais ils ont permis à ces crimes de se produire. Ce ne sont que des suppositions", a-t-il ajouté.

Après la retranscription de ces propos par des médias français, le président d'honneur du Front National a réagi dans un communiqué de presse : "Je ne valide pas les retraductions en français d'interviews déjà traduites du français en russe".

17h46 : Le président d'honneur du Front national, Jean-Marie Le Pen, estime que l'attentat qui a frappé Charlie Hebdo "porte la signature de services secrets", dans un entretien paru aujourd'hui dans le journal russe Komsomolskaïa Pravda.

17h27 : Trois Français candidats au jihad ont été condamnés de quatre à dix ans de prison. Originaires du Havre (Seine-Maritime), ils faisaient partie d'un groupe de six personnes arrêtées à Djibouti en 2012. Ils espéraient rejoindre le Yémen ou la Somalie, comme nous l'expliquons dans notre article.

16h59 : L'Etat islamique et Al-Qaïda se sont-ils unis pour attaquer la France ?Après les attentats qui ont frappé Paris, certains craignent une alliance des deux organisations terroristes les plus dangereuses. Notre journaliste Kocila Makdeche fait le point.




. (AFP / FRANCETV INFO)



16h37 : Phénomène étrange sur Google Maps. Quand vous tapez dans le moteur de recherche "Elysée", apparaît ponctuellement le terme "Al-Qaida au Yemen" à côté de la localisation "Palais de l'Elysée".



(GOOGLE MAPS)


15h05 : Trois jeunes Français, accusés d'avoir voulu se rendre au Yémen ou en Somalie en 2012 pour y faire le jihad, ont été condamnés aujourd'hui à des peines de quatre à dix ans de prison par le tribunal correctionnel de Paris.

15h03 : Pour commenter les attentats en France, la chaîne américaine Fox News a invité en duplex un expert qui a comparé certaines rues françaises à celles de Bagdad. Malgré ses excuses, cela a provoqué de nombreux commentaires. Un compte parodique Fox Niouz a même été créé.

14h40 : Des thèses complotistes sur les attentats perpétrés en France fleurissent sur les réseaux sociaux, et certains adolescents donnent du crédit à ces théories. Une équipe de France 2 est allée à la rencontre de collégiens et de lycéens. Certains estiment que "le gouvernement ment" ou que "c'était un coup monté".

(FRANCE 2)

14h30 : Une enseignante est suspendue à Bobigny (Seine-Saint-Denis) après avoir tenu des propos complotistes devant ses élèves de bac professionnel concernant la tuerie de Charlie Hebdo. Les détails dans notre article.




(MAXPPP)



13h46 : L'enquête sur les attentats perpétrés à Paris a conduit la police à interpeller douze personnes en région parisienne la nuit dernière, toutes suspectées d'avoir aidé Amedy Coulibaly.



(HUGO CLEMENT / FRANCE 2)

13h35 : "Les USA et la France ensemble, nous vaincrons"

John Kerry est venu apporter ce matin son soutien à la France après les attentats de la semaine dernière. Dans un discours à l'Hôtel de ville de Paris, il a également déclaré : "nous ne tomberons pas dans le désespoir (...) nous acceptons avec humilité de défendre les valeurs."

13h58 : La mairie de Paris publie sur Twitter une photo de la minute de silence observée ce matin par la maire de Paris, Anne Hidalgo, et John Kerry, le secrétaire d'Etat américain.

13h56 : "Aucune nation ne sait mieux que la France que la liberté a un prix"

John Kerry prononce un discours à l'Hôtel de ville de Paris.

13h13 : La vaste opération antiterroriste menée hier soir en Belgique a permis d'arrêter 13 personnes, dans le cadre du démantèlement d'une cellule qui s'apprêtait à commettre des attentats pour "tuer des policiers". Les détails dans notre article.




(OLIVER BERG / AFP)



13h08 : Après les attentats perpétrés à Paris, François Hollande a appelé ce matin, à l'occasion des vœux au corps diplomatique, à une réponse "collective" et "ferme" de la communauté internationale face au terrorisme auquel "nous faisons la guerre".



(FRANCETV INFO)

12h51 : Un photographe de l'AFP a été blessé ce matin lors d'une manifestation anti-Charlie Hebdo au Pakistan Les policiers pakistanais ont effectué des tirs de sommation et utilisé le canon à eau pour disperser des manifestants rassemblés devant le consulat de France, à Karachi. Les détails dans notre article.



(MOHSIN RAZA / REUTERS)

12h08 : "Nous ne cédons à rien, nous n'avons pas peur. Nous agissons parce que nous sommes la France."




Face aux corps diplomatique, le chef de l'Etat déclare : "Quel vœu adresser au monde ? La dignité humaine, c'est ce qui doit mobiliser l'action de la France et de la communauté internationale".

11h40 : François Hollande est face au corps diplomatique pour présenter ses vœux. Une cérémonie forcément bouleversée par l'actualité. Le chef de l'Etat évoque longuement la lutte contre le terrorisme, Il appelle à une réponse "collective" et "ferme" face au terrorisme. Vous pouvez suivre son discours en direct et en vidéo ici.

11h26 : Il n'y a pas de "lien direct" entre les attentats en France et les opérations antiterroristes en Belgique, affirme Manuel Valls.

11h25 : Treize personnes ont été arrêtées dans le cadre de l'opération antiterroriste en Belgique. Et la Belgique va demander l'extradition de deux personnes arrêtées en France. "Le groupe était sur le point de commettre des attentats" pour "tuer des policiers", affirme le parquet.

11h21 : François Hollande va prononcer ses vœux aux corps diplomatiques. La lutte contre le terrorisme sera au cœur du discours du président de la République que vous pouvez suivre en direct sur francetv info.

11h08 : Le ministre de l'Intérieur s'exprimé au sujet des douze interpellations effectuées la nuit dernière en région parisienne dans le cadre de l'enquête sur les attentats de la semaine dernière. "La plupart sont connus pour des faits de droit commun", dit Bernard Cazeneuve.

10h47 : S'il a perpétré seul ses attaques terroristes, Amedy Coulibaly a peut-être bénéficié de complicités pour les préparer. C'est ce que cherchent à déterminer les enquêteurs. France, Belgique, Espagne... Les connexions du terroriste se précisent, francetv info vous en dit plus.

10h46 : John Kerry et Laurent Fabius ont déposé des gerbes au supermarché casher et à Charlie Hebdo. Voici ce qu'il faut retenir des déclarations du chef de la diplomatie américaine qui s'est excusé.

(BERTRAND GUAY / AFP)

09h59 : John Kerry s'est "excusé" de son absence dimanche à la marche à Paris. Le secrétaire d'Etat américain "m'a dit 'Cela m'a fait mal de ne pas pouvoir être là'", explique Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, devant le siège de Charlie Hebdo, après avoir déposé une gerbe en hommage aux victimes de la rédaction de l'hebdomadaire.

09h54 : John Kerry et Laurent Fabius sont désormais devant les locaux de Charlie Hebdo pour rendre un hommage aux victimes de l'attentat qui a frappé l'hebdomadaire satirique.

09h36 : John Kerry et Laurent Fabius ont déposé une gerbe au supermarché casher à Paris.

09h33 : "Il n'y a pas de lien entre les attentats à Paris et ceux programmés en Belgique, pas entre les filières, mais il y a toujours une accélération des initiatives en fonction de la situation sur le terrain", explique ce matin le ministre des Affaires étrangères belge, Didier Reynders.




"Les attentats à Paris ont fait accélérer des initiatives chez nous", ajoute-il alors que les opérations antiterroristes lancées en Belgique sont "terminées sur le terrain".

09h06 : De jeunes Britanniques sont partis d'eux-mêmes en Syrie pour combattre les jihadistes de l'Etat islamique, armes à la main. Ces "anti-jihadistes", autrefois engagés dans l'armée britannique, sont revenus avec des images montrant leur collaboration avec les combattants kurdes, comme l'explique ce reportage de France 2 Londres.


(FRANCE 2)

09h04 : "Vous aussi vous savez ce qu'est le terrorisme depuis des années, et vous en avez également été victimes il y a encore peu de temps. Nous devrons donc ensemble trouver les réponses nécessaires, et c'est le sens de notre rencontre d'aujourd'hui, au-delà de l'amitié qu'elle témoigne une nouvelle fois."




Le chef de l'Etat s'adresse au secrétaire d'Etat américain John Kerry qui est actuellement à l'Elysée. L'Américain lui a précisé : "We share the pain" (nous partageons votre peine).

09h00 : En Allemagne, une dizaine de perquisitions au sein de la "mouvance islamiste" ont été effectuées ce matin à Berlin et une personne arrêtée, dans le cadre d'une opération d'envergure.





L'opération menée sans incident par "250 fonctionnaires de la police, parmi lesquels trois commandos d'intervention spéciale" a donné lieu à "des perquisitions dans 11 lieux de la mouvance islamiste berlinoise" et à l'arrestation d'un "ressortissant turc de 41 ans", désigné sous le nom d'Ismet D, affirme la police, précisant n'avoir pas d'indice permettant d'affirmer que les personnes visées préparaient "des attentats en Allemagne".





(Fabrizio Bensch / REUTERS)

08h53 : John Kerry est arrivé ce matin à l'Elysée où il a chaleureusement salué François Hollande. L'absence d'un représentant américain de marque, lors de la marche républicaine de dimanche, a créé une polémique à laquelle John Kerry compte mettre fin.



(FRANCETV INFO)

08h48 : La gare de l'Est à Paris est totalement évacuée en raison d'une alerte à la bombe (colis suspect), selon France Info. Le retour à la normale est prévu à 9 heures.

08h28 : John Kerry, en visite à Paris, va déposer des fleurs devant le supermarché casher et à Charlie Hebdo.

08h25 : @Anonyme Selon i-télé, l'opération anti-terroriste qui a eu lieu cette nuit, en vue de rechercher d’éventuels complices des auteurs des attentats de la semaine dernière, s'est déroulée à Grigny (Essonne), Fleury (Essonne), Epinay (Seine-Saint-Denis), Montrouge (Hauts-de-Seine), Chatenay-Malabry (Hauts-de-Seine).

08h25 : J'ai vu des voitures de police cette nuit à la Butte rouge à Chatenay-Malabry. Que de monde mais on n'en sait pas plus.