Belgique : une enquête ouverte après une "fête" autour des corps des deux jihadistes de Verviers

L'inspection générale de la police belge a découvert, mardi 2 juin, des photos de personnes sabrant le champagne près des cadavres, dans la salle où ont été autopsiés des terroristes tués à Verviers en janvier.

La police effectue des prélèvements dans la rue où deux jihadistes ont été tués, lors d\'une opération antiterroriste, à Verviers (Belgique), le 15 janvier 2015.
La police effectue des prélèvements dans la rue où deux jihadistes ont été tués, lors d'une opération antiterroriste, à Verviers (Belgique), le 15 janvier 2015. (JOHN THYS / AFP)

L'inspection générale de la police intégrée belge a découvert, mardi 2 juin, au moins deux photos de personnes faisant la fête après l'autopsie des deux présumés terroristes tués le 15 janvier dernier à Verviers, en Belgique. Les jihadistes avaient été abattus lors d'une opération antiterroriste des autorités belges, qui les soupçonnaient de préparer des attaques sur le territoire. Le procureur général de Liège, Christian De Valkeneer, a confirmé l'existence de ces photos à La dernière heure, rapporte le quotidien mercredi.

Il ne s'agirait pas des médecins-légistes

Selon le journal belge, les deux selfies prouvent que des personnes portant des masques de chirurgien ont sabré le champagne dans la salle d'autopsie de l'institut médico-légal et fait la fête autour des cadavres des jihadistes. Si les personnes impliquées n'ont pas encore été identifiées, il ne s'agirait pas des médecins-légistes, croit savoir La dernière heure.

Ces deux photos ont circulé durant plusieurs semaines dans l'intranet de la section antiterrorisme de la police judiciaire de Bruxelles, avant que l'inspection générale n'apprenne leur existence. Le parquet fédéral a été informé de l'affaire, ainsi que les juges d'instruction bruxellois en charge des affaires de terrorisme. Une conférence de presse doit être organisée par le procureur pour préciser les circonstances de l'incident.