"On soutient la famille totalement" : la disparition de Sophie Le Tan en Alsace suscite émotion et incompréhension

L'étudiante n'a plus donné de nouvelles depuis le 7 septembre alors qu'elle devait visiter un appartement, près de Strasbourg. Cette disparition, pour laquelle un homme est mis en examen, suscite une forte émotion en Alsace. 

Devant l\'immeuble du suspect, près de Strasbourg, un hommage à l\'étudiante disparue depuis le 7 septembre 2018.
Devant l'immeuble du suspect, près de Strasbourg, un hommage à l'étudiante disparue depuis le 7 septembre 2018. (CHARLOTTE JOUSSERAND / RADIO FRANCE)

En Alsace, des habitants, émus par la disparition de Sophie Le Tan, 20 ans, ont lancé un appel via les réseaux sociaux pour mener une battue jeudi 20 septembre autour d'un plan d'eau, près de Strasbourg. Dans cette affaire, un homme de 58 ans a été mis en examen pour "assassinat, enlèvement et séquestration", mais la disparition reste mystérieuse. 

La disparition de Sophie Le Tan en Alsace suscite émotion et incompréhension - un reportage de Charlotte Jousserand
--'--
--'--

Devant la porte de l'immeuble du suspect, à Schiltigheim, des bougies, des fleurs et des photos de Sophie Le Tan ont été déposées. Des traces de son ADN ont été retrouvées dans l'appartement occupé par l'homme mis en examen, situé au dernier étage. Xavier, qui habite au quatrième, a imprimé les photos et déposé les bougies, "pour que la famille ait le soutien des gens de l'immeuble". "Il ne faut pas qu'elle pense que l'on oublie cette histoire, pas du tout. On est avec elle. On soutient la famille totalement", insiste cet habitant, interrogé par France Bleu Alsace.

C'est dans ce secteur que Sophie Le Tan avait rendez-vous pour une visite immobilière. Dans le quartier, beaucoup de voisins se repassent en boucle cette matinée du 7 septembre, jour de l'anniversaire de l'étudiante. "On n'a rien entendu, ni les voisins d'à côté, confirme Yolande. Les policiers nous ont montré les photos, mais je n'ai jamais vu cette jeune femme."

D'autres personnes tentent d'aider la famille et les proches de la jeune femme. Des anonymes vont se rassembler jeudi matin, autour du plan d'eau de la Ballastière, au nord de Strasbourg. Sans indices précis, ces anonymes ont choisi un peu par hasard cet endroit pour une première mobilisation, en prévenant la police de l'initiative.