Sud-Ouest : appel à la vigilance des baigneurs après des noyades

Les baigneurs imprudents sont nombreux pendant ces vacances de la Toussaint. On compte déjà plusieurs noyades dans le Sud-Ouest.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'avertissement était pourtant clair : baignade non surveillée sur la plage de Lacanau (Gironde). Mais certains touristes n'ont pas pu résister à l'appel de l'océan. Avec les températures estivales des vacances de la Toussaint, ils se sont jetés à l'eau à leurs risques et périls. "Comme les gens ne savent pas où réellement se baigner, ils vont n'importe où. Hier, un enfant de l'âge de douze ans s'est retrouvé tout seul au large, on a dû aller le chercher", raconte Clément Dublineau, moniteur de surf.

Redoubler de vigilance

Les surfeurs sont contraints de s'improviser sauveteurs des mers, car, en cette période de l'année, les postes de secours sont fermés. Les baigneurs sont donc livrés à eux-mêmes, ils doivent redoubler de vigilance. Faire surveiller les plages toute l'année est impossible. À Lacanau, la mairie investit déjà plus d'un million d'euros par an pour la sécurité. Dans les Landes, un jeune homme de vingt ans est porté disparu depuis ce jeudi 26 octobre. Il a été emporté au large après avoir secouru un touriste qui était en train de se noyer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des surfeurs et des nageurs à Lacanau (Gironde), là où un touriste anglais est mort lundi 10 août 2015, après avoir été frappé par une vague. 
Des surfeurs et des nageurs à Lacanau (Gironde), là où un touriste anglais est mort lundi 10 août 2015, après avoir été frappé par une vague.  (STEPHANE FRANCES / ONLY FRANCE / AFP)