1 119 noyades accidentelles cet été, en baisse de près de 9% par rapport à 2018

La météo maussade en juillet et en août pourrait en partie expliquer ce bilan à la baisse, selon Santé publique France. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Une sauveteuse au lac de Gurson, en Dordogne. (LAURENCE MÉRIDE / FRANCE-BLEU PÉRIGORD)

1 119 noyades accidentelles on été recensées cet été, du 1er juin au 31 août 2021, selon la dernière enquête Noyades de Santé publique France, publiée vendredi 8 septembre. Un chiffre en baisse de près de 9% par rapport à 2018, date de la dernière enquête.1 225 noyades accidentelles avaient alors été recensées.

Selon cette enquête, 250 noyades accidentelles ont été suivies de décès, contre 262 en 2018. Un chiffre en baisse de 4,6% par rapport à 2018. 

Un effet déconfinement 

Les noyades accidentelles ont été plus importantes lors de la première quinzaine du mois de juin, dans un contexte de levée des mesures de restriction liées à l'épidémie de Covid-19. Selon Santé publique France, elles pourraient être "partiellement liées à une mauvaise appréhension des capacités physiques ou à une dégradation de l'état de santé" et notamment à "une prise de poids" pendant les confinements.

Les noyades ont ensuite été moins nombreuses lors des premières quinzaines de juillet puis d'août en raison de conditions climatiques beaucoup moins favorables

Les moins de 6 ans et les plus de 65 ans sont toujours les plus touchés

Les noyades accidentelles ont principalement lieu dans les régions du littoral comme Provence-Alpes-Côte d'Azur et Occitanie. Néanmoins, elles concernent tous les âges et tous les lieux selon Santé publique France qui souhaite "poursuivre la prévention, en insistant sur la surveillance des enfants et la reprise progressive de l'activité physique, tenant compte de l'état de santé de chacun".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Noyades

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.