Nicolas Sarkozy veut réprimer "l'apologie du terrorisme"

Le président Nicolas Sarkozy a réagi à l'épilogue de l'assaut donné contre Mohamed Merah. Le président a annoncé avoir demandé au garde des Sceaux Michel Mercier de mener "une réflexion approfondie" sur la propagation en prison des idéologies pouvant conduire au terrorisme.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

"L’auteur
des assassinats ignobles de Toulouse et de Montauban a été identifié et mis
hors d’état de nuire"
. Nicolas Sarkozy a expliqué la mort du suspect par
la nécessité de ne pas mettre en danger davantage de vies humaines.

Après des
condoléances adressées une nouvelle fois aux familles des victimes des tueries
de Toulouse et Montauban, le président de la République a une nouvelle fois
insisté sur l’unité des Français. "Ils ne doivent pas laisser libre cours
à leur colère"
, a prévenu Nicolas Sarkozy. Soulignant que la communauté
musulmane ne doit pas être prise à partie : "il ne doit pas y avoir
d’amalgame"
entre la confession musulmane et l’idéologie de Mohamed Merah.

Enfin,
après "le rassemblement et l’unité" , le président a tracé les
contours des mesures de "fermeté" mises en place par le
gouvernement suite au drame. "Toute personne qui consultera des sites
internet faisant l’apologie du terrorisme
ou appelant à la haine sera punie,
toute personne se rendant à l’étranger pour subir un entrainement au terrorisme
sera punie, toute apologie du terrorisme réprimée"
, a martelé Nicolas
Sarkozy. Concluant qu’une réflexion approfondie sera menée avec le Garde des
Sceaux pour lutter contre la propagation de ces idéologies en milieu carcéral.