Nicolas Sarkozy est pour la perpétuité pour les récidivistes sexuels

Dans un discours sur la justice à l'Institut pour la Justice (IPJ) — proche de l'UMP — le candidat-président annonce qu'il souhaite punir les criminels sexuels récidivistes de réclusion criminelle à perpétuité, au lieu des 20 ans de prison prévus aujourd'hui.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Au cours d'un discours consacré à l'Institut pour la Justice (IPJ) en partie au cas de patrick Trémeau, violeur récidiviste, Nicolas Sarkozy insiste sur sa volonté de punir plus fermement encore criminels sexuels :

"Je veux que les crimes sexuels répétés, jugés au cours de la même procédure, puissent être punis par la réclusion criminelle à perpétuité au lieu de 20 ans de prison comme aujourd'hui."

Dans son discours à l'IPJ — une association proche de la droite — le criminel dont il prend l'exemple avait déja été condamné à sept ans de prison en 1987 pour un viol et à 16 ans de réclusion en 1998 pour 11 viols. Le chef de l'État appelle également à la fermeté face aux mineurs délinquants :

"Je sais bien qu'entre l'angélisme et la caricature, peu de gens regardent la réalité en face. La réalité, c'est que les mineurs des années 1990 n'ont rien à voir avec les mineurs d'après-guerre."

Le fait divers de Beauvoir-en-Lyons "est un règlement decompte mafieux orchestré par des adolescents qui n'en sont
plus"
, ajoute-t-il. Le président candidat propose également de renforcer la détention de sûreté qui permet de maintenir en milieu fermé
certains criminels dangereux en fin de peine, et d'alourdir les peines planchers :

"Si les Français m'accordent de nouveau leur confiancce j'étendrai les peines planchers à la réitération, c'est aussi grave de commettre des délits différents que de commettre plusieurs fois le même délit."