"Concordia" : 7 nouvelles personnes poursuivies dont des dirigeants de Costa

Jusqu'à présent seuls le capitaine du navire et son second étaient poursuivis pour ce naufrage qui a fait 17 morts et 15 disparus.

Des techniciens travaillent sur l\'épave du \"Concordia\", le 26 janvier 2012, sur la côte de l\'île italienne du Giglio.
Des techniciens travaillent sur l'épave du "Concordia", le 26 janvier 2012, sur la côte de l'île italienne du Giglio. (FILIPPO MONTEFORTE / AFP)

Sept nouvelles personnes, dont des dirigeants de Costa Crociere, la compagnie propriétaire du navire Concordia, sont poursuivies dans le cadre de l'enquête sur le naufrage du 13 janvier aux abords de l'île italienne du Giglio, ont annoncé des médias italiens.

Elles font l'objet de poursuites pour homicides par imprudence, naufrage et défaut de communication aux autorités maritimes, selon les mêmes sources. Jusqu'à présent, le capitaine du navire, Francesco Schettino, et son second, Ciro Ambrosio, étaient les deux seules personnes poursuivies pour cette tragédie.

Huit nouveaux corps retrouvés

Le même jour, plus de cinq semaines après le naufrage du Costa Concordia, les corps de huit victimes ont été retrouvés, mercredi, dans la partie immergée du paquebot de croisière. Trois ont été récupérés, les autres n'ont pu être remontés en raison des mauvaises conditions météo. La protection civile italienne a indiqué que les cadavres ont été retrouvés à l'intérieur du pont numéro 4 grâce aux témoignages de rescapés. Selon des secouristes, parmi les corps localisés figure celui d'une fillette italienne de 5 ans, Dayana, partie en croisière avec son père et dont le sort avait ému le pays.

Le naufrage a fait 32 morts, dont 25 ont été retrouvés et 7 sont encore portés disparus, selon le dernier bilan.