Cet article date de plus de huit ans.

"Concordia" : le parquet de Paris ouvre une enquête

Les victimes françaises du naufrage du paquebot, le 13 janvier en Italie, seront entendues pour que soit évalué le préjudice qu'elles ont subi. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le "Costa Concordia" échoué sur la côte de l'île du Giglio (Italie), le 26 janvier 2012. (FILIPPO MONTEFORTE / AFP)

Les rescapés français du Costa Concordia seront bientôt entendus. Le parquet de Paris a annoncé, jeudi 2 février, l'ouverture d'une enquête préliminaire sur le naufrage du paquebot, au large d'une île italienne le 13 janvier, qui a fait 17 morts et 15 disparus. 

La gendarmerie maritime entendra les rescapés français "afin de déterminer les circonstances du naufrage et les conditions d'évacuation du navire et de sauvetage et d'évaluer leur préjudice personnel et le retentissement psychologique causé par cet accident", explique le parquet de Paris. Ce dernier a été chargé de regrouper l'ensemble des plaintes des victimes du naufrage déposées en France.

Leur nombre n'est pas connu mais plusieurs rescapés français ont déjà fait part de leur intention de recourir à la justice contre la compagnie Costa Croisières pour "non-assistance à personne en danger, mise en danger de la vie d'autrui, homicide involontaire et manquements aux consignes de sécurité". Parmi les 462 Français présents à bord, quatre sont décédés et deux sont toujours portés disparus.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.