Naufrage d'un bateau de pêche à Ouistreham : "C'est au cours du remorquage que le navire a sombré soudainement"

Après une dizaine d'heures de recherches, elles ont été définitivement arrêtées, la température de l'eau ne pouvant permettre aux marins disparus de survivre au-delà. Une enquête est ouverte pour déterminer les causes du naufrage.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le naufrage s'est produit au large de Ouistreham (Calavdos). (GOOGLE MAPS)

"C'est au cour d'un remorquage" qu'un navire de pêche avec trois marins à bord "a sombré soudainement" dans la nuit de jeudi à vendredi au large de Ouistreham (Calvados), détaille vendredi 15 janvier sur franceinfo Marine Monjardé, porte-parole de la préfecture maritime de la Manche et de la Mer du Nord. Les trois marins sont portés disparus et les recherches ont été interrompues.

Le navire de pêche avait signalé "une avarie de barre", précise-t-elle et "une embarcation de la SNSM a été envoyée pour lui porter assistance et le remorquer". 

"Dans une mer formée, le navire a pris une vague et a sombré soudainement."

Marine Monjardé, porte-parole de la préfecture maritime de la Manche et de la Mer du Nord

à franceinfo

"À partir du moment où le bâtiment a fait naufrage, un message de 'Mayday' relais a été envoyé pour permettre à tous les moyens disponibles aux alentours d'intervenir. Un remorqueur civil et un navire de pêche ont répondu présent et l'hélicoptère Caïman de la Marine nationale ainsi que deux vedettes de la SNCM ont été mobilisées", explique-t-elle. Ces recherches n'ont rien donné.

"Les marins ne pourront pas être retrouvés en vie"

Vendredi, "un peu avant 11 heures, au vu des nombreuses heures de recherches, le préfet maritime a décidé de l'arrêt définitif des recherches", précise Marine Monjardé. Selon elle, "le naufrage a eu lieu à 23h35, il y a eu une dizaine d'heures de recherches, la température de l'eau actuellement est d'environ de 9-10 degrés donc au vu des éléments, malheureusement les marins ne pourront pas être retrouvés en vie." "L'état de mer était de 3 à 4 sur l'échelle de Douglas, ce qui équivaut à une mer un peu agitée à agitée, avec des hauteurs de vagues qui vont de 0 à 2,5 mètres. Ce sont des conditions difficiles mais ce sont des conditions relativement courantes dans la Manche", explique encore Marine Monjardé.

Le parquet du Havre a ouvert une enquête, qui a été confiée à la gendarmerie maritime, pour déterminer les raisons de ce naufrage : "L'embarcation est localisée donc on sait où se trouve l'épave donc dès que les conditions météorologiques le permettront, des recherches plongées seront effectuées", annonce la porte-parole.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.