Morts à l'Ehpad de Lherm

Résumé de la rubrique

Cinq résidents de la maison de retraite La Chêneraie de Lherm (Haute-Garonne) sont morts après une probable intoxication alimentaire, après le dîner du dimanche 31 mars 2019.

Quatre femmes, âgées de 72 ans à 95 ans, et un homme de 93 ans sont morts après avoir pris leur repas. Douze résidents ayant souffert de vomissements et diarrhées restaient hospitalisés deux jours après les faits, sans indication de pronostic vital engagé.

La justice a ouvert une enquête pour "homicides involontaires et blessures involontaires". Elle devra déterminer dans quelles circonstances sont morts les résidents de cet Ehpad appartenant au groupe Korian. Au moins trois plaintes ont été déposées par des familles à la gendarmerie de Muret, chargée des investigations.

Des prélèvements en vue d'analyses toxicologiques et biologiques ont été réalisés et l'autopsie des victimes rapidement pratiquée. Les investigations portent notamment sur la question de savoir si les repas étaient préparés en interne ou apportés de l'extérieur. L'établissement "produit les repas sur place avec ses propres équipes de cuisine", a assuré lundi Korian, numéro un européen des maisons de retraite dans un communiqué. La cuisine de la maison de retraite a été placée sous scellés depuis lundi. "Aucune préparation d'aliments ne sera plus réalisée sur place tant que les résultats des analyses ne seront pas connus", a précisé l'établissement.