Le chauffeur de Hélène Pastor, riche héritière monesgaque, succombe à ses blessures

Le pronostic vital de la sœur de l'ancien homme d'affaires monégasque Michel Pastor, et membre de l'une des plus riches familles de la principauté, est toujours engagé.

Un policier aux abords de l\'hôpital de l\'Archet, à Nice (Alpes-Maritimes), le 6 mai 2014, après une fusillade visant l\'héritière monégasque Hélène Pastor et son chauffeur.
Un policier aux abords de l'hôpital de l'Archet, à Nice (Alpes-Maritimes), le 6 mai 2014, après une fusillade visant l'héritière monégasque Hélène Pastor et son chauffeur. (VALERY HACHE / AFP)

Le chauffeur de Hélène Pastor, riche héritière monesgaque, est mort, annonce l'hôpital Saint-Roch de Nice, samedi 10 mai. Mohamed Darwich, 64 ans, et la sœur de l'ancien homme d'affaires monégasque Michel Pastor ont été victimes d'une fusillade, à la sortie de l'hôpital Larchet, mardi 6 mai.

Le chauffeur "est décédé ce jour a 12h30 des suites de ses blessures, malgré une réanimation medico-chirurgicale intensive", a déclaré une porte-parole de l'hôpital Saint-Roch. Il avait avait été touché au thorax et à l'abdomen.

Hélène Pastor toujours dans un état grave

Des dizaines d'impacts de plomb avaient atteint des organes vitaux des deux victimes. Elles ont été opérées par cinq équipes chirurgicales spécialisées, avant d'être placées sous respiration artificielle dans un service de réanimation lourde.

Ainsi, Hélène Pastor, 77 ans, a été touchée au cou et au visage. Elle "présente un état clinique stable mais le pronostic vital est toujours potentiellement engagé", a ajouté la porte-parole de l'hôpital.

Les raisons de la fusillade restent mystérieuses

Pour l'instant, les enquêteurs ignorent si c'est l'héritière ou le chauffeur qui était visé. "Les deux cas sont envisagés", indique la police judiciaire de Nice, sans privilégier une piste particulière.

Les deux enfants d'Hélène Pastor, dont son fils Gildo sorti de l'hôpital L'Archet jeudi, ainsi que le fils du chauffeur, ont été entendus par les enquêteurs. La police a aussi recherché des indices aux domiciles monégasques des deux victimes de la fusillade. Elle exploite en outre les déclarations d'une douzaine de témoins de la fusillade qui ont vu les malfaiteurs, ainsi que les images de vidéo-surveillance.