Mort de Victorine Dartois en Isère : un suspect a été interpellé, annonce le parquet de Grenoble

Il s'agit d'un homme âgé de 25 ans. Une perquisition a été réalisée à son domicile.

A Villefontaine (Isère), a proximité du lieu où le corps de Victorine Dartois a été découvert, le 28 septembre 2020.
A Villefontaine (Isère), a proximité du lieu où le corps de Victorine Dartois a été découvert, le 28 septembre 2020. (MAXPPP)

Le parquet a annoncé, mercredi 14 octobre, qu'un individu avait été interpellé et placé en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur la mort de Victorine Dartois. Un individu âgé de 25 ans a été arrêté mardi, a indiqué le tribunal judiciaire de Grenoble. Le suspect a été entendu par les enquêteurs de section de recherches de la gendarmerie et "une perquisition a été réalisée à son domicile", a précisé le tribunal.

Selon les informations de franceinfo, l'homme a été interpellé par le GIGN mardi, vers 15h20 à Villefontaine (Isère), commune où vit la famille de Victorine Dartois. Le suspect est "domicilié sur la même commune que celle de la victime", Villefontaine (Isère), selon le parquet de Grenoble, qui précise qu'il est connu des services de la gendarmerie et de la justice pour différents délits de droit commun. Sa garde à vue a été prolongée par une juge d'instruction, a ajouté le parquet de Grenoble, en fin d'après-midi. 

Kelly Monteiro, l'avocate des parents de Victorine Dartois, jointe par franceinfo, indique que les parents de la jeune fille ont eu "connaissance par la justice du placement en garde à vue d'un individu". Interrogée par la presse, mercredi après-midi, l'avocate a indiqué que le suspect "n'est pas un proche de la victime", et qu'elle ne connaît pas, pour l'heure, son identité.

L'autopsie a écarté une mort accidentelle

L'autopsie de Victorine Dartois avait révélé "une mort par noyade avec intervention d'un tiers". Etudiante en BTS âgée de 18 ans, elle avait disparu en rentrant chez elle, le samedi 26 septembre, vers 19 heures. Son corps avait été découvert deux jours plus tard, dans un ruisseau à proximité de son domicile familial.

Une enquête pour "enlèvement, séquestration et meurtre" a été ouverte, la thèse accidentelle ayant été formellement écartée. La disparition de la jeune femme a provoqué une forte émotion à Villefontaine, où 6 000 personnes lui avaient rendu hommage lors d'une marche blanche dimanche 4 octobre. Trois jours plus tard, plus d'un millier de personnes avaient également assisté à ses funérailles à Bourgoin-Jallieu.