Mort de Victorine Dartois en Isère : l'autopsie révèle "une mort par noyade avec intervention d'un tiers"

"La piste de l'accident peut être écartée, une personne est intervenue" dans la mort de la jeune femme, a pour sa part indiqué sur BFMTV Kelly Monteiro, l'avocate de la famille de la jeune femme.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des fleurs ont été déposées, le 30 septembre 2020, près des lieux où a été retrouvé le corps de Victorine Dartois, 18 ans, le 28 septembre 2020 à Villefontaine (Isère).  (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

La piste accidentelle est écartée. "Les conclusions de l'autopsie de Victorine Dartois évoquent une mort par noyade avec intervention d'un tiers en raison de multiples ecchymoses retrouvées sur le corps de la victime", a appris mercredi 30 septembre franceinfo auprès du parquet à Grenoble (Isère). "Si aucune trace de violence sexuelle n'a été constatée, il n'est pas pour autant possible à ce stade de l'enquête d'écarter cette hypothèse", a ajouté Boris Duffau, procureur adjoint de Grenoble.

"La piste de l'accident peut être écartée, une personne est intervenue" dans la mort de la jeune femme, a pour sa part indiqué Kelly Monteiro, l'avocate de la famille de la jeune femme qui s'est exprimée sur BFMTV. Selon cette dernière, tout indique que le décès est intervenu samedi, peu après la disparition de la jeune femme. 

Victorine Dartois, étudiante en BTS de 18 ans, avait disparu en rentrant chez elle samedi vers 19 heures et a été retrouvée morte lundi midi à proximité du domicile familial de Villefontaine. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.