Morbihan : une femme mise en examen après avoir agressé un joueur de football du FC Lorient et enlevé un bébé

Cette femme d'une trentaine d'années a tenté d'enlever deux nourrissons à Lorient, dont le bébé d'un joueur du FC Lorient.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Lorient (Morbihan). (CAPTURE D'ECRAN GOOGLE MAPS)

Une femme de 30 ans a été mise en examen jeudi 8 juillet selon le parquet de Lorient pour "tentative d'assassinat, enlèvement d'une personne âgée de moins de 15 ans, tentative d'enlèvement d'une personne âgée de moins de 15 ans, violation de domicile et violences avec arme", selon le parquet de Lorient.

Elle est soupçonnée d'avoir agressé dans la nuit du 1er et 2 juillet, Yoane Wissa, un footballeur du FC Lorient, chez lui et lui avoir jeté un produit corrosif. Elle est aussi accusée d'avoir enlevé un nourrisson et après d'avoir aspergé sa mère de liquide inflammable et d'y mettre le feu.

La mise en cause s'était fait passer pour une assistante sociale

Selon le parquet de Lorient, la police est d'abord alertée par plusieurs riveraines qui avaient recueilli une femme avec une plaie à la tête et gravement brûlée sur le flanc et le dos. Un rapprochement avec la disparition de la mère et de son nourrisson est immédiatement fait.

La victime confirme qu’elle avait été contactée par une femme qui se faisait passer pour une assistante sociale et lui avait fixé un rendez-vous le jour même. Une fois arrivée au lieu dit, cette dernière lui porte un coup à la tête et projette sur elle un liquide qui la brûle sévèrement. Elle est transférée au service des grands-brûlés de l'hôpital de Bordeaux. Les enquêteurs identifient très rapidement la ligne téléphonique utilisée et une fois chez sa titulaire, ils découvrent un couple, un garçonnet ainsi que la petite fille enlevée la veille.

La femme avait subi une fausse couche et l'avait dissimulé à son entourage

La femme, âgée d'un peu plus de 30 ans, est alors placée en garde à vue. "Elle reconnait être l’auteure de l’enlèvement du bébé et de l’agression de sa mère après s’être fait passer pour une assistante sociale. Elle avait frappé la mère de l'enfant à la tête avant de l'asperger de liquide inflammable et d'y mettre le feu", détaille le parquet de Lorient. Elle explique avoir subi une fausse couche qu'elle a ensuite dissimulée à son entourage. Acculée par ses mensonges, elle n'a trouvé aucune autre solution que d'enlever un enfant qui pouvait ressembler à celui attendu.

Par recoupement,la police fait le rapprochement avec la femme qui a agressé le footballeur du FC Lorient, également père d'une petite fille de quelques semaines. La femme reconnaissait être aussi l'auteure de cette agression du joueur mais conteste avoir tenté d'enlever son bébé.

Inconnue des services de police auparavant, elle a été déférée au Parquet de Lorient jeudi 8 juillet et présentée à un juge d'instruction. Elle a été placée en détention provisoire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.