Montpellier : quatre hommes armés d'une barre de fer pénètrent dans une école maternelle

Quatre personnes se sont introduites dans une école maternelle de Montpellier (Hérault), lundi après-midi. Armées de barre de fer, elles ont roué de coups deux hommes.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'école maternelle Jeanne-Deroin à Montpellier (Hérault). (GOOGLE MAPS)

Une violente intrusion s'est produite lundi 22 novembre en fin d'après-midi dans une école maternelle de Montpellier, rapporte France Bleu Hérault. Quatre hommes armés d'une barre de fer se sont introduits dans l'établissement Jeanne-Deroin vers 17h30, après la sortie des classes. Ils ont poursuivi un animateur de 35 ans, qu'ils ont frappé à coups de poing avant de l'extraire de l'établissement pour le frapper à nouveau. Un père de famille de 32 ans, qui tentait d'intervenir, a lui aussi été roué de coups.

L’animateur et le papa s’en sortent avec des blessures légères mais sont très choqués. Des enfants ont également assisté à la scène de violences. Lundi soir, Fanny Dombre-Coste, première adjointe au maire chargée des Affaires scolaires à Montpellier, s’est rendue sur place pour venir soutenir les équipes d'animation et les enseignants. 

Une centaine de personnes rassemblées

Mardi matin, plusieurs animateurs, très touchés, ne sont pas venus travailler. Une centaine de personnes se sont ensuite rassemblées dans la soirée devant l'école. "On marque le coup parce qu'il est complètement intolérable de laisser entrer la violence au sein de l'école", a expliqué à France Bleu Hérault Raphaëlle Rocher, la présidente de l'association des parents d'élèves.

Fanny Dombre-Coste a annoncé "un dispositif de soutien" dans cette école : "une psychologue du travail de la mairie, une psychologue de l'Education nationale et des spécialistes du CHU présents" dans l'établissement mardi. Elle a par ailleurs annoncé un renfort de police municipale pour les jours suivants, aux heures d'entrée et de sortie de l'école. 

Cette intrusion rappelle celle qui s'était produite en mars dernier à l'école Galilée dans le quartier des Hauts-de-Massane à Montpellier. Deux jeunes s'étaient introduits dans l'école pour tenter de récupérer de la drogue cachée dans un sac qu'une maman avait rapporté à l'école, pensant qu'il s'agissait d'un sac à goûter.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.