Michel Neyret aurait vendu des fiches de police à des malfrats, selon Paris-Match

L'hebdomadaire affirme que l'ancien numéro deux de la police lyonnaise a non seulement "sorti" des fiches Interpol, mais les aurait vendues pour des sommes allant jusqu'à 50.000 euros pièce.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Et une révélation de plus accablant le commissaire Neyret, mis en examen et écroué depuis le 3 octobre pour "corruption et association de malfaiteurs". Paris Match avait déjà affirmé qu'il avait mis de côté 108 fiches de la PJ et d'Interpol pour les livrer à des membres du grand banditisme. Mais l'hebdomadaire révèle désormais que cet échange s'avérait un "juteux business".

Paris Match affirme en effet que certaines de ces fiches se sont monnayées jusqu'à 50.000 euros. L'hebdomadaire publie le détail de deux d'entre elles.