VIDEO. Alpes-Martimes : un crime presque parfait élucidé après trois ans d'enquête

Après trois ans d'investigations, les enquêteurs ont élucidé le mystère du crime maquillé en suicide, dans un village paisible à côté de Nice. France 3 revient sur cette affaire.

FRANCE 3

Ce riche entrepreneur allemand avait été retrouvé pendu en septembre 2011 dans sa maison, à Eze (Alpes-Maritimes). Pas de témoin, pas de trace ADN, l'autopsie confirme la mort par asphyxie. Tout laisse penser à un suicide, à deux détails près. "Le lien de pendaison avait vraiment un nœud particulier (...), et des marques que nous avons découvertes dans le dos ne sont pas compatibles avec une pendaison, plutôt avec une position d'un corps allongé au sol", commente au micro de France 3 l'adjudant-chef Laurent Droit. La famille de la victime, elle, ne croit pas à la thèse du suicide.

Étranglé avec une barre de fer

La police poursuit l'enquête qui se focalise sur l'ex-compagne du défunt. Elle découvre alors qu'elle était à Eze avec son compagnon le jour des faits. "L'ex-compagne, avec laquelle il n'avait pas de liens particuliers, se trouve légataire de l'ensemble de  sa fortune (...) et nous déterminerons que la lettre qu'il est censé avoir écrite n'a pas été écrite par lui", explique le colonel Gaël Marchand. Le couple a été interpellé dans l'Aude mardi 20 janvier. Il a depuis avoué avoir étranglé la victime avec une barre de fer.

Le JT
Les autres sujets du JT