Nice : le procès du bijoutier cannois tué lors d'un braquage s'ouvre demain

Le procès pour le meurtre d'un bijoutier à Cannes en 2011 s'ouvre jeudi 16 avril à Nice. Une équipe de France 3 revient sur les faits.

FRANCE 3

En 2011, un bijoutier de Cannes avait été tué par quatre braqueurs. Leur procès s'ouvre jeudi 16 avril à Nice. Ils encourent la perpétuité. Depuis le drame, Michel Unik, le frère jumeau de la victime a transformé sa bijouterie en forteresse : vitres blindées, caméras de vidéo surveillance, ainsi qu'un appareil à marqueur ADN et un chien de garde. Cela fait trois ans et demi que le bijoutier vient travailler la peur au ventre. "Tous les jours, c'est dur, mais je n'ai pas le choix, il faut que je continue à vivre", confie le bijoutier au micro de France 3.

Le soutien des Cannois

Le 26 novembre 2011 vers 18 heures, quatre hommes cagoulés et armées font irruption dans la bijouterie. Un coup de feu résonne : Thierry Unik, 42 ans, s'écroule, mortellement blessé d'une balle dans la tête. Les braqueurs vont alors enjamber leur victime et vider les présentoirs avant de prendre la fuite. Après le drame, 3 000 personnes avaient défilé pour soutenir le bijoutier.

Le JT
Les autres sujets du JT