Meurtre de Mireille Knoll : le parquet de Paris demande un procès aux assises pour les deux suspects et retient le caractère antisémite du crime

Selon les informations de franceinfo, le parquet a également retenu le caractère antisémite du meurtre de cette femme âgée de 85 ans.

Une photo de Mireille Knoll sur la porte de son appartement à Paris, le 27 mars 2018 quelques jours après le meurtre de l\'octogénaire.
Une photo de Mireille Knoll sur la porte de son appartement à Paris, le 27 mars 2018 quelques jours après le meurtre de l'octogénaire. (LAETITIA PERON / AFP)

Dans l'affaire du meurtre de Mireille Knoll tuée chez elle, à Paris, le 23 mars 2018, le parquet de Paris réclame un procès aux assises pour deux des trois personnes mises en examen pour "homicide volontaire", selon les informations recueillies par franceinfo auprès du parquet confirmant une information du Parisien. Le parquet de Paris a notifié ce jeudi son réquisitoire dans l'affaire du meurtre de Mireille Knoll, tuée chez elle, à Paris, le 23 mars 2018.

Toujours selon les informations, recueillies par franceinfo, le parquet a également retenu le caractère antisémite du meurtre de cette femme âgée et handicapée de 85 ans. La question de l'antisémitisme du crime avait suscité l'émoi de la communauté juive à l'époque. Plusieurs "marches blanches" avaient été organisées. Le président de la République Emmanuel Macron avait déclaré "Mireille Knoll avait été tuée parce que juive". 

Une troisième personne mise en examen dans l'affaire est accusée d'avoir altéré ou détruit des preuves. Le corps de Mireille Knoll, atteinte de la maladie de Parkinson, avait été trouvé lardé de 11 coups de couteau et partiellement carbonisé dans son appartement d'une HLM dans l'est parisien. Deux hommes, le fils d'une voisine et un marginal, qui se rejettent la responsabilité du crime, ont été mis en examen au cours de l'enquête. Le parquet de Paris n'exclut pas que les suspects aient porté ces coups à tour de rôle.