Mort de Clément Méric : deux anciens skinheads d'extrême droite condamnés à 7 et 11 ans de prison, un troisième acquitté

Esteban Morillo et Samuel Dufour ont été reconnus coupables d'avoir porté les coups mortels au jeune militant antifasciste Clément Méric, à Paris, en 2013.

Esteban Morillo, l\'un des accusés dans le procès de la mort de Clément Méric, à son arrivée au tribunal, à Paris, le 4 septembre 2018.
Esteban Morillo, l'un des accusés dans le procès de la mort de Clément Méric, à son arrivée au tribunal, à Paris, le 4 septembre 2018. (ERIC FEFERBERG / AFP)

Le délibéré a duré près de 10 heures. La cour d'assises de Paris a condamné, vendredi 14 septembre, Esteban Morillo à 11 ans de réclusion pour avoir porté les coups mortels au militant antifasciste Clément Méric, dans une bagarre, en plein Paris, en 2013. Samuel Dufour a, quant à lui, été condamné à sept ans d'emprisonnement. Leurs avocats ont d'ores et déjà annoncé faire appel de ces condamnations. Le troisième ancien skinhead d'extrême droite jugé dans cette affaire, Alexandre Eyraud, qui n'a porté aucun coup, a été acquitté.

Dénonçant une attaque menée par un groupe déterminé, soudé par "la haine" et une "fierté mal placée", l'avocat général avait requis, jeudi, une peine de 12 ans de réclusion criminelle à l'encontre d'Esteban Morillo, qui a reconnu être l'auteur des coups mortels, et sept ans d'emprisonnement contre Samuel Dufour, qui se battait à ses côtés. Une peine de quatre ans, dont deux avec sursis, avait été demandée contre Alexandre Eyraud, arrivé plus tard dans la rixe, mais dont "la seule présence" a favorisé "l'action collective", selon le magistrat.