Le choc après le meurtre d'une fillette à Calais

Un ouvrier polonais de 38 ans a avoué avoir violé puis tué Chloé, 9 ans.

FRANCE 3

Chloé, 9 ans, a été enlevée mercredi en début d'après-midi dans un bois de Calais, alors qu'elle jouait avec des amis. Le principal suspect, un ouvrier polonais de 38 ans placé en garde à vue, est passé aux aveux jeudi. Il a reconnu avoir violé et tué la fillette. Le coupable avait déjà été condamné en France pour des faits d'extorsions avec violence et séquestration. Il faisait l'objet d'une interdiction définitive du territoire français.

Strangulation et violences sexuelles

Le corps de Chloé a été retrouvé à quelques centaines de mètres du lieu où elle a été kidnappée. "Les premiers éléments révélés par les médecins urgentistes montrent des traces de strangulation et de violences sexuelles", rapporte Jean-Pierre Valensi, procureur de la République de Boulogne-sur-Mer.

L'émotion est très vive à Calais après le drame. Une cellule psychologique a été mise en place dans l'école de Chloé. Une marche blanche aura lieu à 18 heures en son hommage.

Le JT
Les autres sujets du JT
La police enquête près du lieu où le corps d\'une fillette a été retrouvé, dans un bois de Calais, le 15 avril 2015.
La police enquête près du lieu où le corps d'une fillette a été retrouvé, dans un bois de Calais, le 15 avril 2015. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)