DIRECT. Fillette tuée à Calais : une marche blanche est organisée

Chloé a été enlevée mercredi en milieu d'après-midi. Le corps de la fillette de 9 ans a été retrouvé moins de deux heures plus tard. Le procureur de Boulogne-sur-Mer a tenu une conférence de presse. 

Chloé, une fillette de neuf ans, a été enlevée et tuée le 15 avril 2015 à Calais (Pas-de-Calais).
Chloé, une fillette de neuf ans, a été enlevée et tuée le 15 avril 2015 à Calais (Pas-de-Calais). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Au lendemain de la mort de Chloé, enlevée et retrouvée morte à Calais (Pas-de-Calais), le suspect interpellé mercredi en fin d'après-midi a reconnu avoir violé et tué la fillette de 9 ans, indiquent des sources proches de l'enquête, jeudi 16 avril. Le procureur de Boulogne-sur-Mer tient une conférence de presse pour faire le point sur l'avancée de l'enquête. 

Le suspect, un Polonais de 38 ans, a été interpellé à proximité des lieux du crime et placé en garde à vue. Selon le quotidien Le Parisien, l'homme aurait "un lourd passé judiciaire". Il a reconnu avoir violé et tué la fillette, indiquent des sources proches de l'enquête. 

 Les habitants de Calais rendront hommage à Chloé au lendemain de sa mort. Une marche blanche est organisée dans la ville, jeudi, annonce la sénatrice-maire UMP Natacha Bouchart.

Chloé jouait avec une camarade quand elle a été enlevée. Vers 15h30, "un homme aurait surgi et l'aurait saisie pour la contraindre à monter dans un véhicule de couleur rouge", explique le parquet de Boulogne-sur-Mer. La mère de Chloé l'avait laissée seule "quelques minutes". Elle a eu le temps de "voir Chloé allongée par terre, raconte-t-elle sur RMC. J'ai vu un homme de dos, la soulever. Elle ne répondait pas à mes cris."

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CALAIS

20h13 : Et en fin d'après-midi, 4 000 Calaisiens - famille, amis ou simples voisins - se sont réunis pour une marche blanche en hommage à Chloé. Le cortège, parti de la mairie, s'est dirigé vers le parc où la fillette a été enlevée, hier, pour y déposer des fleurs.



(FRANCE 2 et FRANCE 3)

20h06 : Au lendemain du drame, on en sait plus sur le Polonais de 38 ans soupçonné d'avoir violé et tué la petite Chloé. Il faisait notamment l'objet d'une interdiction de territoire prononcée en 2010. Mais comme l'explique notre journaliste Violaine Jaussent, cette mesure n'a pas été appliquée, car elle ne faisait pas partie des peines légalement encourues pour les faits pour lesquels il a été condamné : extorsion et tentative de vol aggravé en récidive.

19h15 : Une marche blanche organisée à 18 h en hommage à la petite Chloé, enlevée et tuée hier à Calais, a réuni entre 4000 et 5000 personnes, selon la police. Les images postées par des journalistes et des habitants sur place montrent l'étendue de la foule et l'émotion de la mère de la victime.

14h58 : "Ce que nous devons, nous, à la famille, c'est toute la vérité", a réagi Manuel Valls depuis l'Assemblée nationale, interrogé au sujet du meurtre de la petite Chloé. "Toute cette vérité sera faite pour comprendre l'itinéraire de cet individu", a encore dit le Premier ministre à propos du suspect placé en garde à vue.

(FRANCE 2)

14h39 : Natacha Bouchart, maire UMP de Calais (Pas-de-Calais), s'exprime après le meurtre de la petite Chloé, hier. Elle réclame "la vérité pour la famille" et s'interroge : "Comment un homme étranger condamné à plusieurs reprises pouvait-il circuler librement ?"

14h12 : Dans le quartier où la petite Chloé a été enlevée et retrouvée morte hier à Calais, les habitants sont sous le choc. Voici le reportage de nos confrères de France 2.



(FRANCE 2)

13h58 : La disparition de la petite Chloé a été signalée vers 15h30, hier. Son corps a été retrouvé moins de deux heures plus tard, dans un bois à proximité. Nous avons réalisé une carte pour mieux comprendre le déroulement des faits.



(FRANCETV INFO)

13h01 : "Toute la vérité sera faite pour comprendre l'itinéraire" de l'homme suspecté d'être le meurtrier de Chloé, prévient Manuel Valls.

12h57 : Durant sa conférence de presse ce matin, le procureur de Boulogne-sur-Mer a confirmé que l'homme suspecté d'avoir tué la jeune Chloé, 9 ans, hier à Calais, avait reconnu les faits dès le début de sa garde à vue. Le Polonais de 38 ans a déclaré que la fillette l'aurait arrosé avec un pistolet à eau avant qu'il ne l'enlève.


(FRANCETV INFO)

12h43 : Que sait-on de Zbiegniew H., l'homme suspecté d'être le meurtrier de la petite Chloé ? Identité, passé judiciaire, profil psychologique... Nous avons rassemblé tous les éléments connus dans un article.


(PHILIPPE HUGUEN / AFP)

12h18 : Voici ce qu'il faut retenir de la conférence de presse du procureur de Boulogne :

"Le suspect a reconnu immédiatement son implication dans le décès de l'enfant." Selon des sources proches de l'enquête citées par l'AFP, il a avoué avoir violé et tué la petite Chloé. Les premières constatations ont révélé des traces de strangulation et de violences sexuelles, confirme le procureur.

• L'individu est arrivé le matin même de l'agression à Calais (Pas-de-Calais) en provenance de Varsovie (Pologne). Ce ressortissant polonais voulait "se rendre en Angleterre chez sa sœur, a précisé le procureur. Dans l'après-midi, il stationnait son véhicule dans le quartier pour consommer une bière. Une fillette [Chloé] s'approchait de lui pour l'arroser à l'aide d'un pistolet à eau. Il l'empoignait et la contraignait à monter à l'arrière de son véhicule."

• Il faisait bien l'objet d'une interdiction du territoire français. "L'homme est sorti de prison le 21 mars 2014, précise le procureur. Le tribunal a prononcé à ce moment-là une interdiction définitive du territoire."

12h05 : Les résultats de l'autopsie ne sont pas encore connus, explique le procureur, qui abrège la conférence de presse. Celle-ci est terminée.

12h03 : Le procureur tient "à rendre hommage" aux policiers de Calais qui sont immédiatement intervenus après le signalement de l'enlèvement de Chloé.

12h02 : Interrogé par les journalistes, le procureur confirme que le suspect arrivait le matin même de Varsovie, le jour de l'enlèvement. "Il était en Pologne jusqu'à hier matin."

12h00 : L'individu devrait être mis en examen pour enlèvement suivi de mort et viol sur mineur de 15 ans, indique encore Jean-Pierre Valensi.

12h00 : Le suspect est sorti de prison le 21 mars 2014, précise le procureur. Le tribunal a prononcé à ce moment-là une interdiction définitive du territoire.

12h01 : Le procureur : "Le suspect a reconnu immédiatement son implication dans le décès de l'enfant. Il est arrivé le matin même dans le but de se rendre en Angleterre chez sa sœur. Dans l'après-midi, il stationnait son véhicule dans le quartier pour consommer une bière. Une fillette [Chloé] s'approchait de lui pour l'arroser d'un pistolet à eau. Il l'empoignait et la contraignait à monter à l'arrière de son véhicule."

11h57 : "Le corps de la fillette a été découvert à environ trois kilomètres du lieu de l'enlèvement". Les premières constatations ont révélé des traces de strangulation et de violences sexuelles, confirme le procureur.

11h56 : La conférence de presse du procureur de Boulogne a commencé. Vous pouvez la suivre en direct ici.

11h48 : Le suspect reconnaît avoir violé et tué la petite Chloé, selon des sources proche de l'enquête.

11h48 : "L'individu avait fait l'objet d'une interdiction du territoire français suite à sa condamnation pénale en 2009 et avait fait l'objet d'une expulsion à sa sortie de prison."

Selon le ministre, "une discussion est en cours avec les autorités polonaises pour établir dans quelles conditions cette interdiction du territoire a été enfreinte par le suspect".

11h45 : Contacté par francetv info, le syndicat Unsa Police ne confirme pas pour l'instant le passage aux aveux du suspect. La première audition de ce ressortissant polonais s'est déroulée de minuit à six heures.

11h40 : Selon i-Télé, le suspect interpellé à proximité de la scène de crime où a été retrouvée la petite Chloé à Calais, est passé aux aveux.

11h39 : La conférence de presse du parquet de Boulogne sur l'affaire de l'enlèvement et du meurtre de la petite Chloé à Calais va bientôt commencer. Vous pouvez la suivre en direct ici.


10h32 : Un homme a été interpellé près de la scène du crime où a été retrouvée morte Chloé, dans un bois à Calais. Selon un syndicaliste UNSA Police contacté par francetv info, des riverains l'avaient déjà vu ces derniers jours. "Il était dans le quartier. Son véhicule avait été repéré dans le secteur et ne cessait de passer et de repasser. Dans un petit quartier, c'est une attitude étrange, qui a attiré l'attention", explique-t-il.

10h02 : Elle jouait devant chez elle quand un homme l'a forcée à monter dans sa voiture. Chloé, 9 ans, a été retrouvée morte quelques heures plus tard dans un bois de Calais. Un suspect est en garde à vue. Les détails dans ce sujet de Frédéric Vion pour France 2.

(FRANCE 2)

09h37 : Nous en saurons bientôt plus sur le suspect dans l'affaire de l'enlèvement et du meurtre de la petite Chloé à Calais. Le parquet de Boulogne-sur-Mer doit donner une conférence de presse sur cette affaire au palais de justice à 11h30. Un événement à suivre en direct sur francetv info.

09h27 : Qui est le suspect arrêté dans l'affaire de l'enlèvement et du meurtre de la petite Chloé hier à Calais ? Selon Le Parisien, cet homme aurait "un lourd passé judiciaire". Ayant eu un parcours chaotique marqué par l'errance et des vols et violences volontaires, il a notamment été condamné en 2010 à six ans de prison et une interdiction définitive du territoire après de violentes agressions. Il était sorti de prison il y a quelques mois.

09h14 : Une marche blanche en mémoire de Chloé aura lieu à Calais ce soir à partir de 18 heures, annonce la maire de la ville, Natacha Bouchart (UMP), sur Twitter. Les drapeaux de la commune sont en berne.

09h13 : La mère de Chloé, enlevée et tuée hier à Calais, témoigne sur RMC. Voici son récit des événements :

"Je partais juste cinq minutes avec les deux petits pour les changer et je redescendais tout de suite. Quand je suis redescendue, on m'a dit 'On t'a pris Chloé'. J'ai crié et, quand je suis arrivée de l'autre côté, elle était derrière les poubelles et il y avait le gars. Il a pris Chloé par le bras, il a couru et il est parti. Quand j'ai crié, elle ne m'a pas répondu. Elle était allongée par terre et il l'a soulevée. Je ne sais pas ce qu'il lui a fait avant, parce qu'elle ne s'est pas débattue. Elle n'a rien fait et n'a même pas crié. J'ai vu la voiture partir. Comme j'ai crié, tout le monde est sorti. J'ai appelé la police, ils sont arrivés cinq minutes après."

08h01 : "C'était ma fille, ma petite chérie, mon sang. On a fêté son anniversaire, elle a eu neuf ans le 4 avril." Le père de la petite Chloé, enlevée et tuée hier à Calais, témoigne sur RTL. Il espère désormais que le suspect arrêté est bien l'homme recherché, et qu'il "paiera toute sa vie", "qu'il souffrira comme il a fait souffrir [sa] fille".

07h21 : La mère de la petite fille qui jouait avec Chloé, enlevée et tuée hier à Calais, témoigne sur RMC ce matin. "Ma fille jouait avec Chloé juste avant l'enlèvement, elle est traumatisée", raconte-t-elle, comme le signale Jean-Jacques Bourdin sur Twitter.

06h39 : "Au fond de moi, je savais qu'il reviendrait. Mais s'il s'en est pris à cette gamine, vraiment, c'est terrible." Le Parisien a retrouvé Micheline T., 84 ans, victime du suspect arrêté dans l'affaire de l'enlèvement de la petite Chloé. En juin 2009, il l'avait violemment agressée pour de l'argent. Elle avait réussi à lui échapper en se jetant par la fenêtre de son domicile au rez-de-chaussée. L'homme, un Polonais, avait été arrêté puis condamné à six ans de prison.

06h30 : "Elle se débattait, a tenté de s'échapper. Il l'a claquée contre un mur et lui a crié : 'je vais te tuer'." Des voisins ont témoigné après l'enlèvement de Chloé, 9 ans, retrouvée morte moins de deux heures après à Calais. Francetv info fait le point sur ce que l'on sait de cette affaire et du suspect.