Cévennes : fin de la traque de Valentin Marcone

Publié Mis à jour
Cévennes : fin de la traque de Valentin Marcone
France 2
Article rédigé par
M.Burgot, J.Vitaline, S.Thomas, A.Domy, M.Smague, F.Mazou, L.Beaumel, M.Valantin, C.Niccolas, France 3 Occitanie, A.Brodin - France 2
France Télévisions

Après quatre jours de traque, l'auteur présumé d'un double meurtre dans les Cévennes s'est rendu vendredi 14 mai. La journaliste Anne Domy est en direct de Nîmes (Gard). 

La traque du fugitif, Valentin Marcone, s'est arrêtée vendredi 14 mai aux alentours d'une église abandonnée. Il est 19h15, quand l'homme, en fuite depuis quatre jours, se sait traqué par 350 gendarmes. Il croise une unité d'élite de la gendarmerie et prononce ces quelques mots "excusez-moi, je me rends". "Il a quitté sa cache, il est redescendu plein sud, vers son domicile, et s'est rendu à la première patrouille de gendarme qui s'est présentée", explique le Général Arnaud Browaëys, commandant des opérations. Le fugitif a été retrouvé hagard, affaibli et non armé. Il se trouvait à 10 minutes en voiture et une heure à pied de la scierie où il est suspecté d'avoir tué son patron et l'un de ses collègues. 

Soulagement pour les habitants 

Dans le village, les habitants sont soulagés de son arrestation. Par mesure de sécurité, les 260 habitants du village ont dû vivre reclus pendant quatre jours. Le fugitif a été placé en garde à vue pour assassinat, vendredi 14 mai à 19h15. "Cela fait donc maintenant 18 heures qu'il est entendu à la gendarmerie de Nîmes par les enquêteurs", explique la journaliste Anne Domy.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Meurtres

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.