À Baltimore, l'inculpation des policiers ne calme pas la population

Six policiers ont été inculpés ce 1er mai à Baltimore aux États-Unis, pour le meurtre d'un jeune Noir, Freddie Gray. Mais cette annonce ne satisfait pas les habitants, qui ont une nouvelle fois manifesté vendredi soir.

FRANCE 3

Des milliers de personnes ont une nouvelle fois manifesté à Baltimore en dépit du couvre-feu mis en place pour la quatrième nuit consécutive ce 1er mai. La population rassemblée réclame justice suite au meurtre de Freddie Gray, un jeune Noir dont la mort aurait été causée par six policiers.

Si les membres des forces de l'ordre ont été suspendus et inculpés vendredi, dont quatre pour meurtre et homicide, la tension monte dans la ville.

La famille satisfaite, les syndicats de police déçus

La famille de la victime a salué la décision du procureur. "Nous sommes satisfaits des charges qui ont été annoncées aujourd'hui, a exprimé le beau-père de Freddie Gray. C'est une étape importante pour obtenir la justice pour Freddie." Mais les syndicats de police ont eux dénoncé une décision précipitée. "Nous sommes déçus de l'empressement apparent de la justice alors que l'enquête n'a pas abouti", a déclaré le représentant Gene Ryan.

Cette nouvelle affaire de violence policière aux États-Unis a également rassemblé de nombreux manifestants à New-York.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers anti-émeutes à Baltimore (Etats-Unis), le 1er mai 2015.
Des policiers anti-émeutes à Baltimore (Etats-Unis), le 1er mai 2015. (GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)