Mayotte : l'île en proie à des violences urbaines

Une grève générale est en cours depuis deux semaines, la situation a dégénéré. Plusieurs syndicats réclament l'égalité réelle entre Mayotte et la métropole. 

Depuis deux semaines, l'île de Mayotte est paralysée par une grève générale. Le noeud du problème : l'égalité réelle. Les syndicats réclament l'alignement des prestations sociales entre la métropole et l'Ile, l'application du Code du travail et des mesures pour faire face à l'insécurité. Le mouvement se démarque totalement des violences qui affectent depuis des jours certaines localités.
 
La population à bout
 
Insécurité, vandalisme, agressions, une centaine de voitures ont été caillassés ou brûlées. Dans plusieurs quartiers de Mamoudzou, chef-lieu du département de Mayotte, la population est désespérée. "Une centaine de gamins armés, cagoulés avec des armes blanches sont venues dans le quartier pour lancer des pierres dans les maisons ou casser tout ce qu'ils ont trouvé sur leur chemin", explique une habitante.
Depuis Paris, la ministre des Outre-Mer a annoncé un renforcement des forces de l'ordre dès aujourd'hui et l'envoi d'un émissaire pour négocier avec les syndicats.
Le JT
Les autres sujets du JT