Cet article date de plus de quatre ans.

Marseille : un patient de 73 ans retrouvé mort dans un hôpital, 15 jours après sa disparition

Le septuagénaire souffrait de la maladie d'Alzheimer, selon France Bleu Provence.

Article rédigé par franceinfo - avec France Bleu Provence
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
L'hôpital de la Conception à Marseille. (COULOT EDOUARD / MAXPPP)

Le corps d'un homme de 73 ans a été retrouvé mardi 3 septembre au 6e étage d'une unité désaffectée de l'hôpital de la Conception à Marseille (Bouches-du-Rhône), rapporte France Bleu Provence. Il s'agirait d'un patient qui avait disparu depuis deux semaines.

L'homme, âgé de 73 ans et atteint de la maladie d'Alzheimer, était arrivé le 19 août dernier en taxi, pour une séance de chimiothérapie. Il avait échappé à la vigilance du personnel. Sa famille avait porté plainte contre l'hôpital pour "délaissement" d'une personne vulnérable. Elle avait également lancé un avis de recherche dans la ville et dans la presse régionale, en vain.

"Ils l'ont fait mourir comme un chien"

Mardi, alors que des patients de l'hôpital se plaignaient d'une odeur insupportable, des recherches ont été menées. Le personnel a finalement trouvé le corps en état de décomposition du patient disparu. La division centre de la police de Marseille a ouvert une enquête. Une autopsie est en cours pour connaître l'origine de la mort du septuagénaire.

La famille du patient attend maintenant des explications. "Mon père, il boîte, il a 73 ans, il marche à 2 km à l'heure, explique Jean Hospice, l'un de ses fils. Donc ce n'est pas possible qu'en 30 secondes on arrive à perdre une personne comme ça. Les gens, entre eux, n'ont pas communiqué." 

"Je suis dégoûté, écœuré, confie-t-il. Mon père ne méritait pas de mourir dans des circonstances comme ça. (...) Ils l'ont fait mourir comme un chien, et ils l'ont oublié. Que des personnes laissent mourir une personne comme ça, j'arrive même pas à y croire." 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.