Cet article date de plus d'un an.

Marseille : trois personnes tuées par balles dans le 11e arrondissement

Selon les premiers éléments, plusieurs individus en voiture ont ouvert le feu en direction d'un véhicule, avant de prendre la fuite. La police judiciaire de Marseille est saisie.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Les faits se sont produits boulevard de la Pomme dans le 11e arrondissement de Marseille. (GOOCLE MAPS)

Trois personnes ont été tuées par balles dans la matinée du dimanche 21 mai vers 5h10, dans le 11e arrondissement de Marseille, a appris franceinfo auprès de la police, confirmant une information de BFMTV. Il s'agit de "trois jeunes hommes de 20 ans" qui sortaient "d'une discothèque", selon Rudy Manna, secrétaire départemental du syndicat Alliance Police dans les Bouches-du-Rhône, invité de franceinfo.

D'après les premiers éléments, plusieurs individus en voiture ont ouvert le feu en direction d'un véhicule, avant de prendre la fuite. D'après la préfecture de police des Bouches-du-Rhône, cinq personnes étaient à bord, trois d'entre elles sont mortes. Ces trois passagers "ont été abattus à l'arme de guerre, à la Kalachnikov", selon Rudy Manna.Une information confirmée par le parquet à franceinfo, qui ajoute que la voiture des tireurs a été retrouvée en feu. De son côté, la préfète de police du département s'est rendue sur place.

21 morts dans des fusillades à Marseille

Selon la préfecture de police, les faits se sont produits boulevard de la Pomme. La police judiciaire de Marseille est saisie. Depuis le début de l'année, 21 personnes sont mortes dans des fusillades, dans cette ville, "un chiffre apocalyptique" pour Rudy Manna. Selon lui, "on est parti sur une année qui va être record, malheureusement".

"Si on ne réunit pas les forces de la République pour lutter contre ça, franchement, on ne va pas y arriver, et on va compter de plus en plus de morts dans les rues de Marseille, mais aussi dans les rues de l'Île-de-France", alerte-t-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.